Archives de
Catégorie : Mexique

Fin de notre première incursion au Mexique🇲🇽

Fin de notre première incursion au Mexique🇲🇽

Du 23 août 2021 au 03 septembre 2021

Nous vous avons quittés en vous annonçant que, à la suite de la prolongation de la fermeture des frontières terrestres avec les US, nous nous dirigions vers le sud pour découvrir les autres pays d’Amérique Centrale.

Notre choix va se porter en premier lieu sur le Belize. C’est une destination chère, avec encore un certain nombre de contraintes en matière de restrictions « Covid » mais c’est aussi une des destinations qui attirent et/ou intriguent le plus Caroline sur ce continent. Donc banco, direction le Belize !

Pour ce faire, nous n’allons pas prendre le chemin le plus court qui nous ferait repasser par des routes déjà empruntées. Non, vous nous connaissez : nous allons faire quelques détours et débuter la découverte d’une autre région : les Chiapas.

Au détour d’un bivouac en pleine nature, nous allons tomber sur un petit village de pêcheurs, San Dioniso del Mar, qui va nous offrir un bivouac de rêve et notamment un spectaculaire coucher de soleil. Encore une fois, les gens sont charmants, souriants, curieux et acceptent avec plaisir que nous nous posions entre leurs bateaux et que nous les observions à l’œuvre sur leurs radeaux de fortune.

La prochaine découverte sera la cascade El Aguacero. Les récentes pluies ont considérablement fait monter le niveau d’eau ce qui rend la baignade à son pied impossible. Mais après plus de 700 marches à descendre (qu’il faudra bien sûr remonter) et un petit trek en pleine jungle, nous découvrons des chutes superbes, fraîches, qui feront le bonheur de Jules (et de son papa !!).

Les routes dans les Chiapas sont de vraies expéditions à elles toutes seules. Contrairement à la France où les villages peuvent être assez espacés entre eux, ici ils se suivent. Et comme tous y vont de leurs topes (prononcez topé, ces ralentisseurs « faits maison » qui sont infernaux, souvent non signalés et qui vous cassent le dos si ce n’est les suspensions si vous les passez à plus de 10 km/h), les kilomètres s’enchainent assez lentement. Cela permet d’admirer des paysages superbes, vallonnés et verdoyants. Autre spécificité de ces routes, nettement moins agréable : les embuscades ! Souvent gérées par des enfants, des vendeurs de tout genre (fruits, boissons, chips …) tirent une ficelle d’un bout à l’autre de la route pour vous obliger à vous arrêter. Bien sûr, ces ficelles ne se voient quasiment pas et surtout, comme nous conduisons une voiture mexicaine, dont le modèle est couramment utilisé ici en tant que transport collectif, ils ne s’aperçoivent que tardivement que nous sommes touristes ce qui nous obligent à piller à plusieurs reprises. Nous leur ferons comprendre que ce jeu dangereux ne nous fait pas beaucoup rire. Ils n’insistent pas et baissent la ficelle rapidement.

Arrivés à San Cristobal de Las Casas, nous allons … enfiler les pulls et un pantalon ! 😉 Ce village se situe à plus de 2100 mètres d’altitude et la fraîcheur se fait sentir. Pour être honnêtes, nous apprécions de respirer un peu, même si la nuit va être la première où on ne va pas avoir bien chaud, sans couette ni plaid. Nous nous posons dans un petit camping à 10 minutes du centre-ville et cela va être l’occasion d’échanger avec d’autres voyageurs. Cela fait du bien de temps en temps de partager un semblant de vie sociale … même pour Jules qui va être convié à son premier anniversaire sur les routes, avec chasse aux trésors, course de sac et traditionnelle Piñata. Comme beaucoup de voyageurs avant nous, nous allons être charmés par cette ville colorée, vivante et tellement différente en termes d’ambiance par rapport à ce que nous avons vu jusqu’ici. L’atmosphère est très « babacool », nous croisons davantage de voyageurs en mode « roots », et nous ressentons la multiculturalité de cette ville coloniale pleine de charme. Nous allons aussi y recevoir une petite leçon sur le trafic de drogue version mexicaine : il n’y a pas de cartel dans les Chiapas qui est une « zone blanche », c’est-à-dire une zone de transit de la marchandise uniquement. La population locale est, par ailleurs, fortement sollicitée pour ce transit via l’emploi de mules. Ce qui pose un réel problème c’est surtout qu’à ce stade la cocaïne notamment est encore très bon marché et sert même parfois à rémunérer certains emplois. Elle se retrouve donc très facilement dans les foyers, conjuguée à l’alcool, ce qui ne fait pas bon ménage et aboutit souvent à des drames domestiques. Nous ne sommes donc pas dans le grand banditisme mais dans son effet le plus pervers peut-être : la misère du quotidien. Cela étant, que cela ne vous empêche pas de venir découvrir ce petit village si attachant d’autant que c’est en plus une porte d’entrée magnifique pour apprécier la richesse écologique et culturelle des Chiapas.

Après San Cristobal, nous redescendons vers les cascades Agua Azul. Les eaux ne sont pas aussi turquoise qu’en saison sèche mais le spectacle reste magique. Et nous allons prendre un plaisir enfantin à se laisser guider dans ces cascades, sauter dans l’eau, se laisser porter par le courant jusqu’à la prochaine … Expérience d’autant plus réjouissante que nous sommes les seuls touristes dans ce lieu portant d’ordinaire si prisé. Il est vrai que les touristes s’arrêtent souvent aux premières chutes alors que nous avons pris le temps de l’explorer davantage …

L’étape d’après sera le site archéologique de Palenque. Nous étions un peu partagés dans la voiture quant à sa découverte et nous ressortirons tous les 3 enchantés par cette découverte. Le site est particulièrement bien conservé, situé dans une réserve naturelle superbe. C’est un vrai bonheur de toucher du doigt, à nouveau, cette civilisation maya si riche. Jusqu’à présent, nous avons visité les sites de Coba, Tulum, Izamal et Palenque et clairement, chacun avait ses spécificités et tous nous ont intéressés. Jules vous dira tout de même que Palenque sera son coup de cœur.

La dernière étape au Mexique avant le passage de frontière devait être Bacalar, où nous avions prévu de nous poser 2 jours avant de passer au Belize. Finalement, nous y resterons 5 jours et prendrons aussi le temps de découvrir un petit paradis en bord de mer, Mahahual. Certes, nous allons adorer cet endroit paisible et idyllique mais nous allons surtout attendre près d’une semaine le permis d’importation pour Fauve, précieux sésame demandé en ligne aux autorités béliziennes et sans lequel nous ne pouvons pas nous présenter à la frontière. Nous ne sommes pas pressés, l’hôtel que nous avons réservé au Bélize (il est obligatoire de réserver au moins 3 nuits dans un établissement homologué « Covid safe ») est flexible et décale chaque jour notre réservation … Et nous sommes posés chez Olga, qui possède un bout de terrain directement sur le lac, sur lequel elle accueille quelques campeurs occasionnels et des hôtes plus réguliers via 2 petites chambres en location. C’est la première fois en 2 mois que nous allons prendre le temps, nous poser, reprendre les séances de Ukulélé, chiller … Et cela fait du bien à tout le monde.


Mahahual

Samedi 04 septembre, ayant enfin reçu le permis pour Fauve, nous tenterons notre premier passage de frontière terrestre sur le continent Américain. La suite dans un prochaine article … 

Semaines 9 & 10 🇲🇽 / 🇱🇦

Semaines 9 & 10 🇲🇽 / 🇱🇦

Ma’alob’kin / Good afternoon 

têtes : éclat de rire, grimace et sourire

Samedi 28 aout MMXXI : nous avons visitée le site archéologique de Palenque où j’ai offert des boucles d’oreille en peau de vache à maman. J’ai adoré avec : ses temples, son palais, son terrain de pelote où les gagnants se faisaient sacrifier et les perdants étaient réduits à l’esclavage. Le soir, nous nous sommes posés près d’une lagune.  

le temple du soleil

Dimanche 29 aout MMXXI : nous sommes allés sur un terrain privé près d’une lagune.

 Lundi 30 aout MMXXI : je me suis beaucoup baigné dans la lagune.

Mardi 31 aout MMXXI : nous sommes restés à la lagune toute la journée. Je me suis baigné 5 heures. Le matin, nous avons péché avec papa.

Mercredi 1 septembre MMXXI : nous avons visité Bacalar puis nous avons mangé au restaurant et croisé au coin d’une rue la coccinelle de Mexico (que nous avons vu quelques jours plus tard en streaming)

la coccinelle

Jeudi 2 septembre MMXXI : je me suis encore baigné. Le soir, j’ai joué au ballon avec Felicidad, une cliente d’Olga.

Bonne rentrée les copains ! Vous pensez peut-être que je suis en vacances mais je n’ai pas de vacances. Mon père et ma mère me font école 1 ou 2 heures par jour. Avec mon père, je fais des math, de l’histoire, des dictées, de la géographie… Avec ma mère, je fais du français, de l’anglais, des math… J’aime tout.    

Vendredi 3 septembre MMXXI : le midi, nous sommes partis de chez Olga car nous pouvons enfin passer la frontière Mexique-Belize. Nous sommes allés nous poser en bivouac à Mahahua à côté d’un phare. Attention, destination dangereuse! Pendant notre balade, un requin m’a mangé le bras et un espadon m’a arraché la tête ! Le soir, nous avons vu un ciel magique. Les lettres de la ville changeaient de couleur.

Samedi 4 septembre MMXXI : nous avons passé la frontière du Belize ! Nous sommes allés dans des cabanas en bord de mer où je me suis baigné.

Dimanche 5 septembre MMXXI : nous avons visité un village de pêcheurs. Je me suis baigné en rentrant. Le soir, Bill, le propriétaire, nous a montré des outils et des gravures mayas. Après, j’étais super content de demander un bout de gâteau au chocolat : can I have a piece of chocolate cake please ? Ce chocolate cake était succulent.

les lettres de la ville

Lundi 6 septembre MMXXI : nous avons visité Corozal et papa et maman ont pris l’assurance de Maya et leur carte SIM.

Mardi 7 septembre MMXXI : nous avons passé la matinée chez Bill et Jennifer qui nous ont préparé un vrai petit déjeuner anglais. Nous sommes allés près du Nouveau Fleuve pour faire une activité que je vous raconterai demain.

Voici ma salle de classe pour aujourd’hui.

Mercredi 8 septembre MMXXI : le matin, avec papa, nous avons péché. Ricardo, notre guide, nous a emmené en bateau sur le site archéologique de Lamanai. Pendant le trajet, nous avons vu des oiseaux « Jésus Christ » car ils marchent sur l’eau, des hérons, des cormorans … Le site archéologique était superbe… Nous avons vu : le temple jaguar sur lequel je suis monté, un temple avec des masques olmèques… Le midi, Ricardo nous a fait à manger.

a l’abordage !!!!!

Jeudi 9 septembre MMXXI : nous sommes allés à Belize City. A cause de l’ouragan Hattie qui l’a détruite, elle n’est plus la capitale du Belize. Nous nous sommes posés en bivouac dans une marina.

Vendredi 10 septembre MMXXI : c’était une journée très pluvieuse. Nous avons mangé au restaurant et nous avons dormi sur son parking. Pendant la soirée et la nuit, il y a eu une tempête. C’était l’anniversaire des 40 ans de l’indépendance du Belize.

Good Bye

Jules  

Fin de la péninsule du Yucatan, Tabasco et Veracruz

Fin de la péninsule du Yucatan, Tabasco et Veracruz

Du 07 août 2021 – 22 août 2021 –

La prochaine grande étape dans cette belle péninsule du Yucatan est la ville de Campêche. Nous en attendons beaucoup de part les retours très enthousiastes des voyageurs qui y sont passés et nous ne serons pas déçus ! C’est une ville fortifiée, très colorée (encore nous direz-vous), à taille humaine qui a en plus l’avantage d’être en bord de mer et donc de bénéficier d’un long et beau malecon. Nous allons rester 2 jours dans cette ville classée au Patrimoine culturel de l’Humanité par l’Unesco, à déambuler dans les ruelles, visiter ses églises, arpenter certains de ses musées…

Le centre culturel El Palacio va nous enchanter. Covid oblige, le simulateur de bateau est fermé au grand dam de Jules mais ses 4 salles thématiques retracent très bien l’histoire de la ville et notamment la forte présence de la piraterie au moment des premiers gros échanges commerciaux entre le Mexique et l’Europe.

La casa n°6 qui reproduit une maison coloniale typique au 19ème siècle nous rappelle Cuba et surtout Trinidad.
La nuit tombée sur Campeche nous offrira également de beaux points de vue.

Nous avons à nouveau décidé de séjourner à l’hôtel pour les mêmes raisons que celles citées auparavant mais aussi parce que Jules nous a fait une petite frayeur la veille : grosse montée de fièvre très rapide le soir que nous avons eu du mal à faire tomber. Le lendemain le coup de chaleur était passé mais nous nous sommes dit qu’il apprécierait un peu de confort et aussi de pouvoir se baigner dans la charmante piscine de l’hôtel ! Le Mexique nous offre la possibilité de trouver des hébergements vraiment très bien pour moins de 25€ pour nous 3 : autant ne pas se priver ! 

Nous quittons Campêche après avoir passé la matinée dans un grand parc aquatique, gratuit : Jules s’est à nouveau bien éclaté et semble complètement remis de son coup de chaud !

Nous suivons le littoral du Golfe du Mexique et ses plateformes pétrolières avec un petit arrêt à Ciudad del Carmen avant de redescendre vers Villahermosa dans l’état de Tabasco où nous allons découvrir un très beau « parc-musée » : le Parque Museo La Venta. Ce musée en pleine nature, bordé par le Lac des Illusions se compose d’une zone archéologique agrémentée de sculptures, autels et fresques datant de l’époque des Olmèques et d’une partie zoologique dans laquelle nous pouvons admirer de nombreuses espèces sauvages locales, des crocodiles aux toucans, en passant par les singes araignées, les jaguars et de nombreux serpents. Les olmèques sont un ancien peuple préhispanique, probablement l’une des plus anciennes civilisations d’Amérique centrale. Elle a laissé quelques vestiges archéologiques dans une ville, La Venta, dont certains sont donc exposés dans ce musée. Cette visite va se révéler très instructive et particulièrement agréable car nous déambulerons un peu abrités de la chaleur par la jungle environnante.

Le musée à ciel ouvert de La Venta

Après la visite éducative, la visite gourmande … Superbe découverte de la plantation de cacao Cacep qui travaille avec quelques grands noms internationaux dont … Sève ! Les Lyonnais apprécieront …Outre le parc riche de très nombreuses espèces (caféiers, orchidées, canneliers, bananiers), la visite est très pédagogique et bien sûr, la boutique particulièrement tentante … 😉 

Après quelques bivouacs en bord de mer, nous changeons d’environnement pour découvrir le charmant village de Catemaco et son très beau lac. Il parait que nous sommes en Suisse mexicaine … ! Michel et Jules vont s’essayer à la pêche et cet arrêt sera aussi l’occasion de découvrir une très belle cascade, celle d’Eyipantla, haute de près de 50 mètres. Le temps est un peu plus respirable (et nettement plus humide) et c’est agréable. Nous allons aussi faire une étape plaisir dans un camping un peu spécial … en bord de lac mais en pleine jungle, La Jungla est un lieu paisible, brut et authentique comme on les aime. Certes rustique, les piscines et toboggans ne répondent certainement aux normes de sécurité françaises et la douche ne se prend qu’à l’eau froide mais nous nous sentons bien dans cet univers simple et accueillant : ce sera certainement l’une des meilleures piscines de Jules avec son grand toboggan et ces lianes à la tarzan. Même Fauve va se faire des amis à la Jungla !

Nous changeons ensuite d’état pour passer dans le Veracruz. C’est un état beaucoup plus vallonné qui dispose d’un littoral sur le Golfe du Mexique mais aussi de belles montagnes et notamment le Pico d’Orizaba, volcan éteint qui est le point culminant du Mexique à plus de 5600 mètres d’altitude.

Notre première découverte dans cet état sera la charmante ville de Tlacotalpan qui va nous enchanter avec ses bâtiments coloniaux colorés, bordée par le fleuve Papaloapan. Ce village est classé au Patrimoine culturel de l’humanité de l’Unesco et il vaut vraiment le détour !

Veracruz nous marquera moins, sans doute en partie car nous découvrons la ville sur un weekend et c’est une ville qui perd son animation le dimanche. Elle vibre, danse et chante cependant le samedi soir et ça, c’est très agréable. Le littoral est aussi un peu moins « Ouah » que du côté mer des Caraïbes notamment à cause de son sable très foncé mais l’eau reste très claire et à température parfaite …

La Antigua, village aujourd’hui un peu oublié mais qui est considérée comme la première ville espagnole du Mexique va davantage nous marquer. La visite de la maison d’Hernan Cortès est chargée d’histoire et nous allons tomber sous le charme du ceiba, majestueux arbre au centre du village qui aurait permis à Hernan Cortès d’y amarrer ses bateaux en 1519 … Il en a vu passer des choses depuis …Pour la petite histoire, Hernan Cortès est un conquistador espagnol qui va avoir l’intelligence d’utiliser les rancœurs entre les différents peuples locaux pour s’imposer sur le territoire mexicain. Il va ainsi bénéficier de l’aide des Totonaques notamment qui souhaitaient se libérer du joug des Aztèques et décidèrent de s’allier avec ces nouveaux arrivants pour ce faire.

Nous apprenons qu’un ouragan se rapproche des côtes. C’est un ouragan qui a déjà touché la côte caraïbéenne il y a quelques jours (et notamment Tulum : notre très gentil hôte Adone a même dû faire face à la chute d’un arbre sur une de ses cabanas) mais qui a repris de la force en mer et se dirige cette fois-ci vers le Veracruz. Tout en suivant les informations météorologiques de près, nous allons avoir un nouveau coup de cœur pour le village de Coatepec, cité du café. Déjà, c’est une très jolie ville avec ses bâtiments coloniaux, ses balcons en fer forgé et ses azulejos mais nous allons aussi y faire de jolies rencontres. Nous sommes invités par Alex à entrer dans son café magnifiquement décoré et normalement fermé à cette heure (Un café para sus muertos) et il va passer près d’une heure à nous expliquer et nous montrer le processus de torréfaction. Superbe rencontre et très bon café ce qui fait du bien pour les amateurs que nous sommes qui avons un peu de mal avec le « café americano » … Juste avant de le quitter, il nous dévoile un trésor caché sous son comptoir … un plateau de fromages de chèvre exquis … Maya nous emmènera quelques kilomètres plus loin, rendre visite à son ami Nacho, producteur passionnant et passionné qui va nous faire découvrir des mélanges inédits. Nous ferons peu de kilomètres ce jour-là mais ce sera une journée enchantée. Même sur notre bivouac au milieu des champs de canne à sucre et de citronniers nous allons recevoir la visite de locaux adorables, curieux et désireux de nous faire partager leurs « bons plans ».

Après un dernier bivouac en bord de rivière, nous décidons de nous abriter le temps du passage de la tempête Grace qui semble s’amuser à dévier de son itinéraire et à diminuer/augmenter son intensité en permanence. Initialement, nous avions choisi la ville d’Orizaba comme point de chute mais il semblerait que cette dernière ne nous soit pas favorable pour l’instant : 3 contrôles policiers en 15 minutes alors que nous n’avons jamais été contrôlés en presque 2 mois de voyage, un petit papy un peu opportuniste qui tente de nous soutirer quelques centaines de pesos pour une éventuelle possible petite marque d’impact sur sa voiture qu’il veut à tout prix nous attribuer, pour finir avec une location Booking qui … n’existe finalement pas ! Nous nous retrancherons sur Cordoba, visitée le matin même et aurons beaucoup de chance car Grace va passer un peu au-dessus de chez nous, ne nous apportant qu’un peu de pluie alors que le bilan humain et matériel sera nettement plus lourd à seulement quelques kilomètres de là. Cordoba est une ville importante au Mexique puisque c’est là que s’est jouée une bataille importante pour l’indépendance du pays et là qu’ont été signés, en 1821, les accords actant cette indépendance. Une magnifique fresque située au premier étage du palais municipal retrace l’histoire forte de cette cité avec la lutte des populations indigènes locales et l’obtention de l’indépendance. 

Pendant notre séjour à Cordoba, nous allons apprendre que les Etats-Unis ont décidé de prolonger d’un mois la fermeture des frontières terrestres avec le Canada et le Mexique. Nous allons donc changer nos plans (une fois de plus) et repartons vers le Sud, à la découverte des autres pays d’Amérique Centrale.

Semaine 8 – Mexique🇲🇽

Semaine 8 – Mexique🇲🇽

Ma’alob’kin

Samedi 21 août MMXXI : Nous sommes à Cordoba. L’ouragan est passé près de nous mais ne nous a pas touché. Nous avons enfin publié mon blog. L’après-midi, nous avons fait un tour. Nous nous sommes pris un frapuccino. Je n’étais pas fan. Le soir, nous avons regardé la télé.

Dimanche 22 août MMXXI : nous sommes partis de l’hôtel puis nous avons fait 2 heures de route. Nous nous sommes posés en bivouac près d’une piscine 🤽‍♀️ avec un super toboggan où je me suis baigné 3 heures et nous avons mangé des nachos. 

Lundi 23 août MMXXI :  nous avons fait 5 heures de route et vers 4 heures de route nous avons mangé au restaurant de grandes assiettes de poisson et de viande. Nous nous sommes posés en bivouac près d’une lagune.

Mardi 24 août MMXXI : bon anniversaire tonton Filou 🎉 ! Nous sommes allés dans un camping après 4 heures de route. J’ai été invité à un anniversaire Le soir, nous avons visité San Cristobal où nous avons mangé au restaurant.  

Mercredi 25 août MMXXI : bon anniversaire tonton Armando 🎉 ! Nous avons fait 4 heures de route pour aller à une cascade où je me suis baigné. Il y avait 700 marches à descendre puis de l’escalade.

Jeudi 26 août MMXXI : avec papa, nous nous sommes promenés à San Cristobal pendant que maman travaillait au camping. Nous avons monté beaucoup de marches pour aller à l’église de Guadalupé où il y avait un enterrement donc nous n’avons pu rentrer. Nous avons fait beaucoup de route pour aller aux cascades de Agua Azul 

Vendredi 27 août MMXXI : nous nous sommes baignés dans les cascades et, avec papa, nous avons sauté du haut de petites cascades et pu suivre le courant, sans gilet de sauvetage en plus ! C’était super ! Nous sommes partis et nous avons mangé au restaurant à Palenque : papa un filet de poisson, maman des quesadillas et moi un hamburger. Nous sommes allés dans un camping pour la nuit.     

Hasta Luego

Jules                       

Semaines 5 – 6 -7 Mexique🇲🇽

Semaines 5 – 6 -7 Mexique🇲🇽

Ma’alob’kin

Samedi 31 juillet MMXXI : j’ai pu dormir à l’étage de la chambre d’hôtel. Nous sommes allés nous promener à Mérida. Pendant que papa et maman faisaient les courses, j’ai regardé “Retour vers le futur II » puis j’ai eu un message de mon ancienne maîtresse de CE2 ce qui m’a fait super plaisir.   

Dimanche 1er août MMXXI : nous avons pris une glace et nous sommes partis de Mérida. Nous sommes allés au cénote Antonio où j’ai pu plonger jusqu’au sol car il n’y avait que 2 mètres de profondeur. Nous nous sommes posés en bivouac près d’un autre cénote

 Lundi 2 août MMXXI : nous sommes allés dans un petit coin de paradis à 2 pas de la mer avec un super palapas où nous avons pu tester le hamac.

Mardi 3 août MMXXI : nous sommes partis du bivouac et nous sommes allés à Progreso que nous avons visitée puis nous avons mangé au restaurant. Nous nous sommes posés en bivouac près d’une réserve de tortues et nous nous sommes baignés.

created by dji camera

Mercredi 4 août MMXXI : nous sommes partis du bivouac et nous sommes allés nous poser en bivouac sur un parking privé. Le soir et la nuit, j’ai eu beaucoup de fièvre (40°) et j’ai aussi eu énormément froid à cause d’un coup de chaleur.

Jeudi 5 août MMXXI : ça allait déjà mieux pour mon coup de chaleur. Papa et maman ont décidé d’aller dans un hôtel avec une super chambre, à 3 km de Campeche. Nous sommes allés à la piscine de l’hôtel et nous avons mangé dans un restaurant de poisson. 

Vendredi 6 août MMXXI : nous avons vu un musée qui reproduisait une maison coloniale. Nous sommes allés dans un autre musée, celui de la ville de Campeche où, j’ai vu des pirates, des objets quotidiens d’époque, des bateaux de guerre et de commerce. Le soir, nous avons vu avec maman un son et lumière sur la ville de Campeche. Papa ne voulait pas aller au spectacle car il y avait des coups de canons et avec Fauve… Du coup, il pensait aller à celui de la grande place mais il n’a pas eu lieu.

Samedi 7 août MMXXI : nous sommes partis de l’hôtel et nous nous sommes posés en bivouac sur une plage.

Dimanche 8 août MMXXI : nous avons fait 3 heures de route et nous nous sommes posés en bivouac sur un terrain privé près de Villa Hermosa. Papa nous a fait de succulentes crêpes et crevettes.

Lundi 9 août MMXXI : nous sommes allés à Villa Hermosa où nous avons visité un musée-zoo sur les Olmèques. Nous avons vu du côté musée : des stèles, des autels et des statues. Nous avons vu du côté zoo : des félins, des oiseaux, des serpents, des reptiles, des tortues et des singes. Nous nous sommes posés en bivouac près d’un musée sur le chocolat.

Mardi 10 août MMXXI : nous avons vu le musée sur le chocolat et nous avons appris comment faire du cacao 100 % et vu des plantes : de cannelle, de vanille … Nous nous sommes posés en bivouac sur une dune en retrait de la mer.

Mercredi 11 août MMXXI : nous nous sommes posés en bivouac près d’un lac. Maman était malade et elle a dormi tout l’après-midi. Le soir, elle n’a même pas dîné.

Jeudi 12 août MMXXI : nous avons visité Catemaco où nous avons eu un orage. Nous sommes allés dans un camping avec piscine que j’ai adoré. Je me suis baigné 2 heures et j’ai fait de super descentes dans un super toboggan.

Vendredi 13 août MMXXI : de 6 heures à 9 heures du matin, papa a pêché des poissons avec notre super canne à pêche. Un poisson a carrément mangé l’hameçon de papa. Il y a eu un orage de folie. Nous avons vu la cascade de Eyipantla super jolie, super haute (50 mètres) et super large. Nous nous sommes posés en bivouac près d’une plage de sable foncé où j’ai testé ma nouvelle planche.

Samedi 14 août MMXXI : nous avons visité Tlacotalpan que nous avons adorée puis nous avons mangé au restaurant près du fleuve et enfin, avec papa, nous nous sommes pris une glace. Nous sommes allés à un camping à 8 km de Veracruz avec une super piscine et un super toboggan où nous nous sommes baignés. 

Dimanche 15 août MMXXI : nous sommes allés à la piscine. Nous avons visité Veracruz mais il faisait tellement chaud que Fauve n’arrivait pas à marcher sur le sol brulant. Nous avons grignoté et nous sommes allés dans un hôtel à Veracruz. Le soir, j’ai regardé « Retour vers le futur III » pendant que papa et maman se faisaient une soirée en amoureux.

Lundi 16 août MMXXI : nous avons mis la voiture au garage et nous sommes allés nous baigner dans la mer puis nous avons récupéré Maya. Nous nous sommes posés en bivouac près de La Antigua.

Mardi 17 août MMXXI : nous avons visité la ville de La Antigua. Il s’agit de l’endroit où Herman Cortes est arrivé en 1519. Nous avons pu y voir sa maison qui est considérée comme le premier édifice construit par les espagnols sur l’Amérique continentale. Nous avons aussi pu voir un arbre majestueux, le ceiba, qui aurait permis à Cortes d’amarrer ses bateaux. Nous nous sommes posés en bivouac dans un petit camping.         

Mercredi 18 août MMXXI : nous sommes allés à Coatepec où papa et maman ont pris un café. Le monsieur du bar nous a montré comment faire du café et nous en a fait sentir. Il m’a offert un memory puis nous a fait goûter du fromage que nous avons acheté à 15 km de la ville. Nous nous sommes posés en bivouac près d’un champ de cannes à sucre et de citronniers.

Jeudi 19 août MMXXI : nous sommes partis du bivouac avec une super vue sur un volcan. Nous sommes passés devant une ville spécialisée dans les sports extrêmes. Nous nous sommes posés en bivouac près de Fortin où nous nous sommes baignés dans une piscine.

Vendredi 20 août MMXXI : nous avons visité Cordoba où nous avons vu une super fresque et nous avons appris que l’indépendance du Mexique a été signée à Cordoba en 1821. Nous sommes allés à Orizaba où nous avons voulu nous prendre une location car il y a un ouragan pendant 2 jours mais le propriétaire n’était pas là. Papa et maman se sont pris une chope de bière de un litre. Nous sommes retournés à Cordoba car il n’y avait pas d’hôtel à Orizaba. Nous nous sommes pris une petite location et nous avons mis la voiture en parking intérieur à cause de l’ouragan.

Hasta Luego

Jules                       

Mexique – Péninsule du Yucatan suite

Mexique – Péninsule du Yucatan suite

Du 22 juillet au 07 août 2021

Après plus de 15 jours sur les routes avec Maya, il est temps de faire un premier bilan.

Trop heureux d’avoir récupéré Maya, nous ferons notre premier bivouac au Mexique dans la forêt, à vol d’oiseau pas si loin de la route mais pourtant bien isolés des dernières petites maisonnettes habitées. Il fait très chaud, nous partageons le lieu avec un grand nombre d’animaux dont des moustiques bien voraces mais nous sommes heureux de nous retrouver dans ce mode de vie simple et essentiel ….

Nous abandons Maya dès le lendemain sur un parking d’embarcadère pour prendre le ferry vers Holbox, une île paradisiaque au nord de la côte du Yucatan. Les photos parleront d’elles-mêmes mais effectivement, nous allons découvrir de vrais paysages de cartes postales, agrémentés des couleurs vives du Mexique. Ce sera une journée farniente, à passer d’une plage à une autre, sous une chaleur écrasante. Les eaux sont très peu profondes ce qui rend leur température particulièrement douce, trop chaude même pour Michel … Mais Caroline apprécie de pouvoir rentrer dans l’eau en 2 secondes top chrono sans même se poser de question … Le bonheur …. 😉 

Après Holbox, nous allons longer le littoral pour nous diriger vers Rio Largartos et Las Coloradas. En chemin, nous nous arrêtons presque par hasard à El Cuyo qui, en plus d’être une charmante ville balnéaire va nous offrir un bivouac de rêve : les roues sur le sable, plage quasiment déserte, eau translucide, calme et à température idéale (enfin surtout du point de vue de Caroline toujours …) et cerise sur le gâteau : un emplacement pour le hamac ! Nous allons avoir du mal à quitter cet endroit …

Pour nous consoler, nous trouverons refuge dans un cenote à quelques kilomètres de Tizimin dans lequel nous serons tout seuls … Le soir, nous irons manger dans un petit restaurant de rue juste à côté, tout sauf touristique : résultat, probablement parmi les meilleurs burgers que nous avons mangé pour l’équivalent de 5-6 € pour nous trois, boisson comprise …

L’arrivée sur notre bivouac de Rio Lagartos va être quelque peu plus …. sportif ! Nous avions repéré un spot, assez isolé et d’accès un peu compliqué. Jusque là pas de souci. Mais en arrivant sur le spot, nous ne voyons pas un « petit » trou dans lequel vient s’enfoncer notre roue avant droite. Là cela se complique. Mais ce qui va réellement poser problème, ce sont les 2 roues arrière qui vont s’enfoncer dans le sable quand nous allons essayer de sortir de ce fameux trou. Et là … c’est le bug ! Nous allons passer près de 4 heures en plein soleil à essayer de dégager la voiture, 4 heures que Jules passera quant à lui à se baigner en nous attendant. Oui, les mauvaises langues vont nous dire que nous avions oublié que nous étions avec Maya et non Tiny … Et elles auront raison ! Finalement, nous allons croiser la route de Sergio, pêcheur venu relever ses filets avec ses fils qui en 5 minutes montre en main va nous sortir de ce souci … Un filet de pêche récupéré sur la plage, notre paillasson, une marche avant gentille et une marche arrière à fond les ballons … Maya est libérée ! Sergio refusera même un billet en remerciement : son plaisir à lui c’est d’aider les gens nous dira-t-il … Il faut parfois de petites galères comme celle-là pour faire des rencontres en or …

Exténués, nous profitons de ce beau bivouac dont le seul inconvénient notable sera de devoir le partager avec les puces de sable, qui semblent particulièrement contentes d’avoir des invités surprise !

Le lendemain, après une réunion de travail et quelques devoirs (non ce n’est pas les vacances, même pour Jules !) nous replions le campement pour aller découvrir un endroit unique : les marais salants et le lac rose de Las Coloradas. Les couleurs sont stupéfiantes et nous avons en plus la chance de voir arriver l’orage ce qui accentue encore les contrastes. C’est magnifique. C’est la pleine saison des flamants roses et nous allons en voir par centaines.

Journée sublime … qui se terminera par un très beau coucher de soleil sur Rio Lagartos. Nous nous sommes posés près d’un cénote dans lequel les locaux se baignent mais qu’ils partagent avec un « petit » crocodile, à priori inoffensif. Et effectivement, nous allons l’apercevoir à la nuit tombée. Le lendemain matin, nous prendrons notre courage à deux mains et iront nous débarbouiller, à tour de rôle (il faut bien que quelqu’un surveille quand même …) dans sa piscine … 

Notre prochaine destination va nous faire changer de couleur … Du rose nous allons passer au jaune dans la charmante ville d’Izamal. Nous trouvons à nous loger dans le jardin d’un hôtel dont le propriétaire nous autorisera à profiter de sa piscine … Cela se fait beaucoup ici : les lieux privés comme des restaurants, hôtels, parking de cénote ou de lieux touristiques qui mettent à disposition leur terrain pour les campeurs, souvent moyennant quelques pesos et parfois en nous mettant à disposition toilettes, douches … voire piscine ! Michel et Jules vont justement profiter de la piscine pendant que Caroline travaille un peu. L’orage gronde et finalement éclate. Nous ferons une brève incursion humide à Izamal le soir avant de prendre le temps de la parcourir le lendemain. C’est une ville étonnante avec ses maisons toutes jaunes, son couvent jaune aussi et particulièrement grand (apparemment ce serait le 2ème atrium le plus grand du monde avec celui de la Basilique St Pierre), ses pyramides mayas disséminées dans la ville et accessibles gratuitement. La plus grande, celle de Kinich Kakmó offre une très belle vue sur la ville mais elle se mérite avec cette chaleur étouffante …Heureusement, Michel a fait l’acquisition d’un très beau sombrero qui va le protéger un peu … 😉

L’étape d’après sera la très jolie ville de Mérida. Pour en profiter au mieux, nous décidons de nous poser dans un hôtel charmant en plein centre-ville, sur la plaza grande. Cela nous permet de nous poser au frais pendant les heures les plus chaudes, de laisser Fauve (et éventuellement Jules) au calme dans la chambre pendant que nous visitons des musées ou faisons des courses. Et enfin, nous pouvons profiter de la ville de nuit, plutôt que de devoir chercher un bivouac en dehors de l’agglomération. Nous allons beaucoup aimer le côté colonial de Mérida, ses couleurs, son ambiance, ses jardins … C’est une ville pleine de contrastes, très animée en son centre, très calme si on s’éloigne de 2-3 rues seulement, à la fois chargée d’histoire et moderne, notamment avec son Paseo de Montejo, piétonnier le dimanche matin, qui s’apparente un peu à nos Champs-Elysées … Son musée de la ville est une étape incontournable pour appréhender son histoire : il est très bien fait et …. gratuit ! Et quel bonheur de flâner dans son marché haut en couleurs et en odeurs dans lequel vous trouvez absolument de tout ! Nous allons même y dénicher notre nouveau petit barbecue de voyage !

En quittant Mérida nous allons chercher de la fraîcheur en plongeant dans un cenote avant de rejoindre le littoral.

Nous trouvons un bivouac parfait sur la riviera de Progreso, à nouveau les roues dans le sable, à côté d’un très beau palapa (construction en bois typique avec un toit en feuilles de palmiers et toute ouverte). Nous allons assister à un coucher de soleil magique. Le seul hic : à nouveau des moustiques et des puces de sable …

Nous longeons le littoral et cumulons les bivouacs roues dans le sable : oui, on persiste ! De toute façon les moustiques, nous les retrouvons aussi dans les terres et les journées (et les nuits) sont tellement chaudes que c’est un bonheur de les démarrer et les achever par un bain dans la mer.

La prochaine grande étape sera la ville de Campêche mais fera l’objet d’un nouvel article.

A très vite !

Semaine 3 et 4 Mexique🇲🇽

Semaine 3 et 4 Mexique🇲🇽

Buenos dias

Merci d’avoir participé au quizz, voici les bonnes réponses : 1c, 2a, 3d, 4b, 5e

Samedi 17 juillet MMXXI : nous nous sommes promenés à Playa del Carmen et l’après-midi, nous n’avons pas pu visiter le site archéologique de Xamen Ha car il fallait réserver pour y aller. Le soir, je ne voulais pas trop aller me baigner car il y avait des sargasses mais au final, je me suis baigné quand même. 

Dimanche 18 juillet MMXXI : nous avons pris un ferry pour aller à Cozumel. À Cozumel, nous sommes allés au beach club de Tortugas où je me suis baigné une bonne partie de la journée. Nous nous sommes promenés dans Cozumel. Pour prendre le ferry jusqu’à Playa del Carmen, nous avons dû faire longtemps la queue.

 Lundi 19 juillet MMXXI : nous nous sommes réveillés tôt car maman avait une réunion. Nous sommes resté à la maison toute la journée car il faisait très chaud. Le soir, nous nous sommes promenés à Playa del Carmen.

Mardi 20 juillet MMXXI : nous sommes restés toute la journée à la maison . Le soir, nous nous sommes promenés à Playa del Carmen et papa et maman ont goûté un cocktail maya : le Dona Lupé. Puis nous avons regardé le dernier Indiana Jones « le secret du crâne de Cristal ».

Mercredi 21 juillet MMXXI : je suis resté à la maison toute la journée et l’après-midi, pendant que papa et maman prenaient un café et se promenaient, j’ai regardé à la télé « Retour vers le futur ». Papa a aussi commencé à aménager la voiture. 

Jeudi 22 juillet MMXXI : Youpi ! Nous avons enfin les papiers de Maya. Le soir, Martin, le vendeur de Maya, nous a invité à dîner. Je me suis baigné dans sa piscine en forme d’éclair. 

Vendredi 23 juillet MMXXI : avec papa nous avons mis les valises dans Maya. Nous avons acheté des livres en français puis nous avons mangé au restaurant. L’après-midi, nous avons quitté Playa del Carmen et nous nous sommes posés en bivouac dans la jungle. Nous étions beaucoup à dormir dans Maya : papa, maman, Fauve, moi et des dizaines de moustiques.  

Samedi 24 juillet MMXXI : nous avons visité Holbox toute la journée. Je me suis beaucoup baigné mais l’eau était peu profonde et il y avait aussi des taons, des moustiques, des puces de sable et des fourmis piquantes.     

Dimanche 25 juillet MMXXI : nous avons pris notre petit-déjeuner dans un petit village où nous avons aperçu des singes. Nous nous sommes posés en bivouac de rêve, avec une super plage à côté de El Cuyo. Nous nous sommes beaucoup baignés mais nous avons aussi eu des moustiques, des fourmis piquantes.

 Lundi 26 juillet MMXXI : nous sommes allés à un cénote où le propriétaire nous a autorisés à nous poser en bivouac sur le parking. Après, nous sommes allés dans un foodtruck où je me suis pris un bon hamburger.

Mardi 27 juillet MMXXI : nous avons quitté le parking du cénote pour aller sur une plage où papa et maman ont mis 4 heures à essayer de désensabler les roues (voir photo pour la profondeur). Finalement, un gentil pêcheur les a aidés et ils ont trouvé la solution. Après, nous nous sommes tous baignés. 

Mercredi 28 juillet MMXXI : nous sommes partis du bivouac car nous nous faisions dévorer par les puces de sable. Sur la route, nous sommes allés voir des flamands roses et un lac rose entouré de marais salants. C’était magnifique !  Nous avons mangé à 4 heures de l’après-midi dans un restaurant-cenote où nous avons pu nous poser en bivouac Nous avons vu un magnifique coucher de soleil.  

Jeudi 29 juillet MMXXI : l’après-midi, nous nous sommes posés en bivouac sur le jardin d’un hôtel et le propriétaire nous a autorisé à nous baigner dans la piscine de l’hôtel. Nous nous sommes promenés à Izamal.

Vendredi 30 juillet MMXXI : nous nous sommes promenés à Izamal où nous avons vu un beau couvent, une magnifique pyramide… Après, nous sommes allés à Mérida dans une chambre d’hôtel énorme avec un étage. Le soir, nous avons mangé au restaurant.

Hasta Luego

Mexique – Le Yucatan

Mexique – Le Yucatan

Du 30 juin au 23 juillet 2021

Et voilà, après pratiquement 2 mois de pause en France, il est enfin temps de prendre le départ à nouveau.

La séparation avec les proches est un peu dure, les dernières heures sont tendues avec le bouclage des valises mais nous arrivons à l’aéroport dans les temps … Et heureusement car il faudra 2 heures pour juste enregistrer les bagages et déposer notre Fauvette aux bagages volumineux et ensuite encore une bonne demi-heure pour arriver à la salle d’embarquement. Nous ne nous attendions pas à tant de monde … L’avion est même complet ! Fauve n’est pas bien rassurée et nous non plus mais une gentille hôtesse nous confirmera qu’elle est bien à bord (avec 2 autres chiens) et qu’ils semblent calmes …. Jules va entamer son marathon cinématographique : 10 h de vol, pratiquement autant de visionnage de films … 😉 Il a sa dose d’écran pour les 3 prochains mois au moins ! 

L’arrivée à Cancun se passe bien : nos bagages seront les derniers à arriver comme souvent et nous allons attendre Fauve un petit moment encore. Elle est contente de nous retrouver et à l’air d’aller bien. 1er vol validé pour notre Fauvette ! Le temps d’accomplir les formalités vétérinaires, nous ressortons de l’aéroport pour louer une voiture capable de transporter tous nos bagages ainsi que la caisse de transport. Et là … nous arrivons à l’agence après tout un vol d’américains. Il nous faudra pas loin de 2 heures pour récupérer la voiture ! Nous arrivons à la location vers minuit et demi heure locale, soit 7h30 du matin heure française, après une journée bien remplie. Jules est exténué, tout le monde va apprécier une courte nuit bien reposante.

Nous avons prévu de rester 4 jours sur Cancun pendant lesquels nous allons découvrir un peu la ville, sa « zone hôtelière » mais aussi un petit coin de paradis : Isla Mujeres. Le temps est très chaud, l’air rempli d’humidité mais nous avons la chance d’avoir très peu de pluie, contrairement à la météo des dernières semaines ici. La location est un peu excentrée ce qui nous permet de prendre un peu le pouls du Mexique, et plus précisément du Quintana Roo mais on ne va pas se mentir : la zone hôtelière et son tourisme de masse, ce n’est pas vraiment notre « came ». Le centre de Cancun est coloré et déjà très dépaysant. Les gens sont souriants et avenants. Mais il y a déjà beaucoup de monde, en majorité des américains et cela nous change de nos 6 derniers mois ! Nous allons ouvrir des yeux écarquillés devant les hôtels plus grandioses et originaux les uns que les autres : nous avons un peu l’impression d’être dans un parc d’attraction ! Mais le plus bluffant reste les couleurs : celles des murs des villes de Cancun ou de la Isla Mujeres, celles de la mer des Caraïbes, celles des sculptures qui décorent boutiques et restaurants … Nous allons découvrir de vrais paysages de cartes postales et nous en profitons à fond. L’eau est à température idéale, même trop chaude d’après Michel : un véritable air de vacances ! Notre excursion à la Isla Mujeres va nous enchanter : l’île est colorée, les plages y sont grandioses. Ici, tout le monde ou presque se déplace en scooter ou voiturette de golf. Entre 2 bains de mer, nous allons déguster notre premier vrai déjeuner mexicain à base de ceviche, lait de coco et de Tikin Xic, spécialité locale de poisson qui se révèlera un vrai délice… Nous avons trouvé notre première adresse mexicaine à ajouter à notre page gourmande !  

Après Cancun, nous prenons la route de la Riviera Maya avec un premier arrêt à Playa del Carmen. Ses plages sont envahies de sargasse ce qui a aussi comme inconvénient de propager une odeur pestilentielle dans ses ruelles. Encore de belles rues et boutiques colorées. Encore beaucoup de touristes : la saison estivale a clairement commencé ! 

Nous nous poserons ensuite 6 jours sur Tulum. Initialement nous devions y rester moins longtemps mais nous sommes tombés amoureux de l’endroit où nous logions ! Un Hôtel de « Cabanas » un peu excentré, entouré d’une végétation luxuriante qui nous rappelle la Guyane. Notre chambre est tout en bois, la moustiquaire donne au lit un air de baldaquin, les oiseaux s’en donnent à cœur joie aux premières lueurs du jour … Et nous sommes superbement bien reçus par Adone, italien d’origine mais mexicain de cœur qui se montre présent et attentif. Un vrai coup de cœur …

Pendant notre séjour à Tulum, nous allons découvrir les fameux cénotes, ces gouffres remplis d’eau très utilisés par les mayas pour avoir accès à l’eau potable. C’est d’ailleurs la communauté maya qui les exploitent aujourd’hui pour une grande partie. L’eau y est plus fraîche que dans la mer voisine, douce, et l’accès y est parfois un peu sportif et c’est une sensation particulière d’évoluer dans des grottes, parfois habitée de centaines de chauve-souris et nager dans des eaux souvent assez profondes. Jules a même dû faire face à un petit moment de panique dans le premier cenote quand il s’est aperçu que le fond était … très loin ! Michel a clairement préféré ceux qui bénéficiaient d’une ouverture extérieure, même minime. Le grand gagnant en matière d’aventure sera celui de Punta Laguna. Cette réserve permet aux visiteurs de se promener parmi les singes araignée et signes hurleurs, avant de survoler en tyrolienne une magnifique lagune, puis d’y naviguer en kayak et finalement aller se rafraîchir dans un cénote accessible uniquement en rappel (et après bénédiction du chaman …). Superbe expérience à vivre en famille qui se terminera par un après-midi de farniente sur les bords de la lagune à jouer à Tarzan pour Jules et Michel qui essaient de rivaliser avec les enfants mayas, experts en acrobranche, sauts périlleux et corde à nœuds… Il y a du travail mais le cœur y est ! 😉 Pour ceux qui se poseraient la question : oui, il y a des crocodiles mais il parait qu’ils ne sortent pas la journée … Heureusement pour nous ! 

Un autre de nos coins favoris à Tulum sera l’établissement Pies Descalzos, juste avant l’accès à la réserve Sian Ka’an qui bénéficie d’un accès direct à un cénote à ciel ouvert et où il fera bon se poser.

Notre première vraie immersion dans l’univers maya se fera à Coba, site archéologique très bien conservé au nord de Tulum. Apparemment, il était encore possible il y a peu de monter au sommet de la pyramide : ce n’est plus le cas aujourd’hui. La visite est très agréable car le site est entouré d’une végétation luxuriante ce qui apporte un peu de douceur aux températures très chaudes de la saison. Grace à Jules et sa culture littéraire (Arsene Lagriffe) nous comprenons tout sur le jeu de la Pelote et la raison de ces cercles accrochés aux bâtiments. Apparemment Mickey est aussi allé chez les Mayas … Comme quoi, toute lecture est bénéfique ! 😉