Archives de
Mois : juillet 2024

USA partie 6 🇺🇸

USA partie 6 🇺🇸

14 juin 2024 – 29 juin 2024

Aujourd’hui, c’est le départ de Yellowstone : ce parc, qui faisait clairement partie de nos incontournables, a dépassé nos attentes. Nous avons pris un plaisir sans fin à admirer ses paysages variés et majestueux, à ressentir la puissance de la terre, à guetter et observer des animaux majestueux …. Et il va encore nous offrir un 4ème ours, sur la route, sans compter les immenses troupeaux de bisons avec leurs petits qui parsèment les prairies. Pour une espèce qui était en voie de disparition il y a encore quelques années, c’est la preuve que si l’humain est motivé, il peut accomplir des miracles !

Nous avons décidé de faire un (dernier ?) petit détour pour passer dans la ville de Cody. Comme d’habitude, la route que nous empruntons pour y aller est superbe, bordée de beaux massifs. Cody, c’est la ville de Buffalo Bill. Elle est restée figée dans les années cowboys et joue à fond la carte du western, des indiens et des saloons. Nous avons droit à un petit spectacle de rue qui oppose des personnages clés de cette période : Billy the kid et Wyatt Earp. Il y a même une loterie à laquelle le public peut participer pour laquelle le premier prix est : un véritable colt de collection ! Michel hésite à acheter un ticket mais la raison l’importe : difficile de passer les frontières avec un tel cadeau ! 😉 Bien sûr, en préambule de ce spectacle de rue, il y aura hymne national chanté la main sur le coeur, hommage aux héros de guerre et publicité autour de quelques sponsors locaux …. Le sens du spectacle et le patriotisme ne sont jamais loin ! Nous avons l’occasion de discuter avec un couple d’américains à la retraite, qui sillonnent aussi leur pays en van. Ils sont fiers de voir des français s’intéresser à leur pays, leur culture, fiers de partager ce moment avec nous … Cela fait du bien de se sentir accueillis. Nous avions déjà eu ce sentiment dans la plupart des pays d’Amérique centrale. Ce fut aussi le cas en Grèce et en Albanie. C’est vraiment agréable de retrouver cela dans un pays pourtant très habitué au tourisme !

Il nous faut tout de même prendre la route vers le Nord : nous devons avoir passé la frontière pour le 1er juillet et il nous reste encore un peu de chemin et beaucoup de choses à voir !

Le temps change radicalement et nous voyons même apparaitre la neige ! La météo annonce une tempête hivernale et nous nous trouvons en plein dedans ! Nous préférons ralentir le voyage et nous poser pour une journée dans un Pepito qui, fort heureusement, dispose d’un chauffage dans la partie salon/chambre/cuisine qui nous permet de nous stabiliser autour des 15°C à l’intérieur …

Avec le soleil qui revient, nous montons jusqu’au lac Flathead, dans le Montana. Les paysages sont splendides, tout comme les maisons qui le bordent. Malheureusement, peu voire pas d’accès direct sur le lac : tout est privatisé … Finalement, vu que nous ne sommes pas si loin, nous décidons de faire un nouveau détour (encore 1 … va-t-on réussir à respecter nos délais ?!! 😉 ) vers Glacier National Park. Nous allons juste le survoler mais cela va être à nouveau une magnifique découverte ! Les lacs sont translucides (et l’eau un peu fraîche), bordés de sommets encore enneigés pour certains. Cela nous donne juste envie de revenir et de prendre le temps de randonner dans ses chemins pentus pour profiter de vues plus en hauteur …

Nous repartons en longeant l’autre versant du Lac Flathead. La route est belle, sereine et nous trouvons, comme toujours, des endroits superbes pour s’arrêter le midi ou le soir. D’ailleurs, un spot que nous avions repéré pour notre pause du midi va finalement se transformer en spot de l’après-midi, du soir et de la nuit tellement il regroupe tout ce que nous adorons : en pleine nature, sans voisins, un cours d’eau juste à côté, 2 arbres pour accrocher le hamac et, cerise sur le gâteau : du réseau internet ! Les jours défilent, nous avançons de plus en plus lentement … Il semblerait que nous n’ayons pas une furieuse envie de quitter ce pays qui nous aura tellement comblé sur ces 3 derniers mois …!

Après une petite escale à Coeur d’Alène, ville au nom très français qui nous a beaucoup rappelé Annecy avec son lac (toujours …) son Paquier et ses sommets autour, nous nous rapprochons de notre dernier (pour le moment) parc national : Olympic.

Encore une fois, c’est un délice pour les yeux : nous longeons un bras de mer avec des maisons, les pieds dans l’eau. Cela sent la marée. Nous entendons les mouettes, tout en étant entourés d’une forêt dense et majestueuse. Ce parc nous a été recommandé par de nombreux voyageurs et nous voulions nous donner un peu de temps pour le découvrir. Malheureusement, le temps va se gâter un peu et nous obliger à nous abriter un peu plus que nous l’aurions souhaité mais il offre une diversité extraordinaire. Après voir longé le bord de mer et des parcs à huitres, nous nous trouvons à 2000 mètres d’altitude pour observer des biches et une marmotte en plein diner.

Le lendemain, ce sera randonnées cascades et tour de lac tant que le beau temps nous le permet.

Ensuite nous retrouvons le Pacifique : plage sauvage de galets sous la brume, Rialto nous offre une ambiance de bout du monde. Nous ressortons les vestes de pluie et même le bonnet mais, même sous la pluie, que l’Océan est beau …. Et qui dit océan dit … petit douzaine d’huitres partagée entre père et fils pour l’anniversaire de ce dernier !

Le lendemain, nouvelle plage, celle de Kalaloch : superbe étendue de sable cette fois-ci, d’où on peut apercevoir les baleines lors de leur migration. Nous ne les verrons pas mais nous allons voir apparaitre à nouveau le soleil qui va donner à l’endroit une lumière toute autre le lendemain au réveil …

Nous repartons du Parc après une très jolie balade dans une de ses forêts pluviales. Nous choisissons un sentier peu connu, vers le lac Quinault. C’est une petite communauté locale qui gère l’endroit. C’est calme, paisible, bercé par la culture indigène locale. Une ranger passionnée va nous expliquer la légende (enfin, clairement pour elle, il ne s’agit absolument pas d’une légende mais bien d’une réalité puisqu’elle a recueili plusieurs témoignages le confirmant) autour de Big foot : personne mi homme mi animal, connu dans d’autres endroits comme Yeti, Sasquatch. Nous allons adorer notre ballade au milieu d’arbres géants, parmi les plus grands du monde ! Heureusement pour nous, pas de rencontre impromptue avec Big Foot … il devait être occupé ailleurs … ! 😉  Encore une fois, Olympic National Park nous a enchanté par la diversité des paysages qu’il propose. Nous n’avons pas toujours bénéficié de la météo idéale mais heureusement car nous y serions encore sinon !!

Notre dernier arrêt avant le passage de frontière sera la ville de Seattle. Nous allons y passer 2 nuits. Encore une fois, nous allons trouvé un spot parfait pour garer Pepito : dans une zone résidentielle, en face d’un parc donc avec une jolie vue pour le diner et au réveil, gratuit, sûr et à distance de marche de la Space needle et du musée de culture pop qui font partie des sites que nous souhaitons visiter. Le top ! Seattle est une ville bordée par l’eau ce qui la rend très agréable. C’est aussi une ville pentue, ce qui nous rappelle un peu San Francisco. Pepito va chauffer un peu pour arriver jusqu’à son spot « dodo » et nos cuisses aussi pour le rejoindre après une belle journée de découverte mais tout le monde a la forme donc tout va bien ! Nous allons enchainer la space needle, emblème de la ville, une très belle visite du musée de la pop culture qui mèle ambiance rock avec des expositions sur des guitaristes d’entologie, sur Nirvana (Kurk Cobain étant originanire de la ville), mais aussi sur l’univers fantastique (Jules est aux anges, vous imaginez), de la science-fiction et des films d’animation par le biais d’une exposition temporaire très bien faite par les studios Laika. C’est didactique, interactif et nous y passons une grande partie de la matinée. Caroline va même se découvrir une passion pour la baterie (malheureusement sans une once de talent). La journée de visite se poursuit par la visite du Public Market center, marché couvert historique de la ville, tout en longeant le wharf (port). Au détour de notre déambulation dans Pionner square, quartier historique avec ses maisons en brique rouge, nous tombons par hasard sur une exposition organisée par l’office des parcs nationaux : elle porte sur la ruée vers l’or dans le Yukon dans laquelle Seattle a su jouer un rôle central. L’exposition est passionnante et très pédagogique. Nous nous apercevons que cette ville, située au bout du bout, a su innover, entreprendre et est aujourd’hui une plaque centrale du pays. Est-ce que vous saviez que c’est ici que sont nés Starbuck, Microsoft, Uber et bien d’autres ? C’est aussi ici que nous trouvons les meilleurs donuts des US (Top Pot) … miam … !!

Demain, c’est le passage vers le Canada … enfin se tout se passe bien !

That’s all folks !!

Au moment ou l’on écrit cette partie de voyage ma cousine Malgache Marie Lariche est partie 😢, elle c’est battue pendant 8 ans contre ce foutu crabe qui a eut raison d’elle le 14 juillet 2024.

« Croquer la vie….elle est trop courte ! »

USA partie 5 🇺🇸

USA partie 5 🇺🇸

01 juin 2024 – 14 juin 2024

A la fin de notre précédent article, nous vous parlions d’une très belle surprise … Et bien cette surprise sera le parc de Capitol Reef ! Nous sommes conquis avant même d’y arriver tellement la route qui y mène est spectaculaire …. toutes ces formations rocheuses rouges orangées d’un côté, qui contrastent avec des prairies verdoyantes de l’autre … C’est magnifique ! Encore une fois, nous pensions ne faire qu’y passer mais la région est splendide, le parc donne vraiment envie de s’y perdre un peu et nous trouvons un bivouac tip top donc finalement …. nous nous posons sur place ! Nous passons notre première journée à randonner dans le Cohab Canyon et jusqu’au Hickman natural Bridge, sans oublier l’étape immanquable à Fruita : l’achat de tartes aux fruits, cueillis dans les vergers aux alentours, qui sont à tomber !  Nous allons aussi rencontrer une gentille famille française dont le fils, Leon, est un passionné de lecture … Nous avions déjà donné à une petite bibliothèque locale quelques uns des livres laissés dans Pepito par sa précédente famille. Jules va confier certaines de ses pépites à ce jeune garçon bavard qui apprend tout juste à lire. Que c’est chouette de pouvoir transmettre et surtout de voir dans les yeux de l’un et l’autre l’importance de ces trésors ! Léon est heureux comme tout et Jules super fier … Le soir ce sera sortie au restaurant pour fêter un anniversaire … Ambiance locale garantie ! Michel souhaitait du poisson grillé : et bien ce sera saumon pour les parents et ribs gargantuesques pour Jules …

Le lendemain, nous continuons notre exploration du parc avec une randonnée à travers un magnifique canyon qui nous conduit à Cassidy Arch … époustouflant ! Cela fait 2 moins que nous sillonnons ce pays et nous arrivons encore à être bluffés par ces paysages démesurés, hors du commun, tellement incroyables… Nous devons reprendre la route mais quitter ce parc se fait presque à regret tellement nous aurions aimé pouvoir en profiter encore un peu plus ..

La prochaine étape sera la région de Moab, qui regorge d’endroits exceptionnels. La chaleur est étouffante  et Caroline (et Jules … même si à priori cela ne lui semble pas toujours prioritaire en ce moment …) travaille le matin donc ce ne sera qu’en milieu d’après-midi que nous entrerons dans un nouveau parc national : Canyonland. Le temps est orageux et cela donne des couleurs que nous n’avions pas encore eu l’occasion de voir. Et encore une fois, le spectacle est grandiose. Nous découvrons un canyon vertigineux qu’il est possible de longer au plus près mais en véhicule 4×4. Il faut faire des choix et malheureusement nous n’aurons que le temps de survoler ce parc mais il mérite vraiment le détour. En rien similaire à ce que nous avons déjà pu voir, nous aurions adorer y passer plus de temps.

Le lendemain, nous avons rendez-vous au parc de Arches à midi : c’est un des rares parcs qu’il est nécessaire de réserver à l’avance, et sur un créneau horaire spécifique, pour y accéder. Aux vus de la file de voitures à l’entrée, nous angoissons un peu … Peut-être aurions-nous dû approfondir Canyonland plutôt que se noyer dans la masse de visiteurs …Sauf que le parc est grand, la foule de l’entrée se dissipe vite et finalement nous allons nous régaler ! Seul bémol, il fait vraiment très chaud et nous allons devoir limiter les randonnées au risque de se déshydrater trop rapidement.

En parlant de déshydratation, il est temps de retrouver des lacs et des montagnes ! Nous prenons donc la route vers le Nord. Après un bivouac trop top sur les bords du Utah lake, nous arrivons sur Salt Lake City.

Salt Lake est la capitale mondiale des Mormons ou Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers jours. Première bonne surprise : nous allons pouvoir nous garer pour la nuit juste en face du Capitole ! Rares sont les villes qui accepteraient de voir des campings-cars se garer au côté de leurs monuments historiques …. C’est vraiment quelque chose qui nous plaît dans ce pays. Les RV ou véhicules récréationnels sont tellement habituels qu’il n’y a pas de jugement, pas de rejet, bien au contraire …. Nous trouvons facilement des emplacements très bien entretenus, souvent gratuits, prévus pour des nomades comme nous. Tous les parcs disposent d’espaces de stationnement « hors gabarit » … Et même en ville, nous trouvons aisément à garer notre Pépito qui n’est pourtant pas petit petit … Il fait très chaud donc il n’y a pas grand monde dans les rues mais nous sommes agréablement étonnés par l’harmonie et l’esthétisme qui règne dans la ville. L’église mormone y occupe une place … imposante mais nous aurons aussi la surprise de visiter la cathédrale Sainte Madeleine, réplique moderne de nos vieilles pierres … Et le fait que la ville soit entourée de montagnes aux sommets enneigés ne peut que nous plaire aussi … Vous vous souvenez peut-être : Salt Lake ce sont les JO d’hiver de 2002 …

Nous continuons notre route vers le Nord. Route qui va nous mener notamment à Bear Lake : lac aux diverses teintes de bleu, eaux transparentes et … un peu fraîches. Michel sera le seul courageux à s’y baigner ! Ses rives sont bordées de petites villes typiques adorables et nous prenons beaucoup de plaisir à faire le chemin jusqu’au prochain parc, Grand teton.

Nous prenons gentiment de l’altitude et passons par Paris … et Montpelier (avec un seul l). Nous nous poserons aussi le temps d’un bivouac magique autour du Lac Alpine : il n’y a pas à dire … un lac, des montagnes autour et nous sommes au Paradis !

Nouveau parc et nouvelle ambiance : Grand Téton. Le visitor center de Jackson nous met dans l’ambiance : il est superbe avec ses photos, ses animaux grandeur nature et toutes ses expositions pédagogiques. Celui de Craig Thomas à l’entrée du Parc est magnifique aussi. L’accueil y est, comme toujours, aimable et super professionnel. La ranger nous conseille sur les randonnées à faire, en fonction du temps que nous pouvons consacrer au parc , de l’affluence et de notre heure d’arrivée. Nous repartons avec notre programme, clé en main. Ce sera tout d’abord une randonnée de 10 kilomètres autour de Taggart Lake et Bradley Lake offrant de superbes points de vue.

Le lendemain, nous partons tôt de notre bivouac, toujours sur les conseils de notre ranger, afin de trouver une place sur un parking assez prisé et démarrer une belle marche autour de Jenny Lake. Après un faux départ lié à une averse qui nous a obligés à rebrousser chemin, nous repartons, mieux préparés, avec coupe-vents et bombe anti-ours …. La plupart des visiteurs choisissent de prendre un bateau-navette qui traverse le lac et permet de raccourcir de façon conséquente la randonnée jusqu’à la Hidden fall (pas si cachée que cela) et jusqu’au point de vue sur le lac. Nous avons envie et le temps de marcher donc nous choisissons … le grand tour ! Et nous aurons bien raison car le sentier étant peu emprunté, nous allons avoir la chance de croiser le chemin, non pas d’un ours, mais d’un orignal, tranquillement en train de déjeuner à quelques mètres à peine du sentier de randonnée. Qu’il va d’ailleurs finir par emprunter aussi pour suivre son chemin … Rencontre magique et inattendue, tellement émouvante. C’est le coeur tout rempli de joie que nous poursuivons notre chemin. Malgré le monde à partir du quai d’accostage de la navette, nous apprécions le paysage, d’autant que le soleil se lève progressivement. D’ailleurs les couleurs du chemin au retour seront radicalement différentes de celles de l’aller. C’est cela aussi la montagne !

L’étape suivante, nous l’attendons depuis longtemps … le parc de Yellowstone … une richesse géologique et animalière inégalée … Le parc est très grand et il est conseillé de réserver des campings au sein du parc pour éviter les allers-retours vers l’extérieur puisque le camping sauvage y est interdit, comme dans tous les parcs nationaux. Normalement il faut s’y prendre des mois à l’avance les places, même si très nombreuses, étant prises d’assaut. Mais vous nous connaissez : nous ne sommes pas très bons en projection long-terme ! Et il aurait fallu savoir avec exactitude à quelle date nous allions arriver et combien de nuits nous pouvions y consacrer … Donc cela se fera en dernière minute, après maintes connections sur les sites de camping plusieurs fois par jour afin de bénéficier d’éventuelles annulations … Et nous allons avoir la chance de réserver 4 nuits, dans 3 campings différents ! Trop bien … Encore une fois, nous allons tomber sur un ranger au top qui va nous concocter un programme aux petits oignons pour nos 4 jours. Il va nous permettre de découvrir les différentes zones du parc et en plus, ça se cale impeccable avec les campings où nous allons dormir ! Nous démarrons notre découverte par les zones de Grant village avec son superbe visitor center et Old Faithful. Et déjà cela commence fort … Le plateau de West Thum est extraordinaire et nous offre une explosion de couleurs avec le lac en arrière-plan. Puis, nous marchons, quasiment tous seuls, jusqu’à un geyser isolé en longeant une superbe rivière … Et là, nous assistons à notre 1ère éruption ! Spectacle magique de la nature dans toute sa puissance. Un peu plus tard, nous assisterons à l’éruption du Old Faithful qui nous laissera un peu plus … mitigés … Ce geyser a la particularité d’offrir des éruptions de façon très régulière et prévisible et il se trouve au milieu du village : donc nous avons un peu l’impression d’être à Disneyland, avec des centaines de touristes assis sur des bancs à attendre LE moment. Yellowstone est un des parcs les plus visités des Etats-Unis donc nous savons que nous allons rencontrer beaucoup de monde sur les sites les plus  renommés et facilement accessibles. Tout l’intérêt est de pouvoir sortir le plus possible des sentiers battus pour se retrouver bien vite seuls (humains) au monde. Nous aurons aussi la chance de voir, de très près, nos premiers bisons lors de cette première journée riche en émotion.

Le lendemain, nous prenons la direction du midway geyser basin avec son emblématique grand prismatic hot springs, merveilleusement photographié par Yann Artus Bertrand (entre autre). Spectacle grandiose évidemment mais un peu trop « peuplé » pour nous. Nous poursuivons vers un endroit moins fréquenté du parc, Fishing bridge afin de découvrir le lac de Yellowstone. Ce sera l’occasion d’une nouvelle rencontre, quasi en tête à tête avec plusieurs bisons dont un qui ne verra pas d’un bon oeil Jules et ses sempiternels bâtons ramassés le long du chemin… Il va lui faire une petite frayeur (et à nous aussi), en le chargeant par 2 fois … Pas sûr pour autant que cela lui serve de leçon … ! La journée se terminera dans la zone de Norris et son plateau de geyser et fumeroles , digne d’un paysage lunaire …

J3 à Yellowstone : aujourd’hui direction Canyon village pour randonner dans le Grand canyon de Yellowstone. Et autant vous dire que nous ne nous attendions pas du tout à ce paysage ! Le canyon est superbe avec ses falaises roses et nous passons à côté de jolis lacs, intégralement recouverts de nénuphars pour certains. Chaque jour est l’occasion de découvrir un environnement totalement différent. Nous sommes émerveillés par les richesses offertes par ce parc ! Les randonnées s’enchaînent, les jambes et les cuisses suivent et cela fait du bien à tout le monde !

Par contre, toujours pas un ours à l’horizon … Et bien cela sera pour le jour 4 ! Et ce ne sera pas 1 ours, ni même 2 mais 3 ours en une seule matinée dont 2 vraiment pas bien loin … Nous empruntons la route vers Tower Roosevelt et nous serons alertés par un attroupement sur le bas-côté … Notre premier ours brun cannelle qui petit-déjeune tranquillement au bord de la forêt. Il va poser un long moment ce qui va nous permettre d’écouter quelques informations intéressantes du ranger dépêché sur place afin d’assurer la sécurité de tous. La journée commence magnifiquement bien et va se poursuivre de façon encore plus intense avec une rencontre encore plus fortuite et plus … proche ! Nous finissions de nous préparer sur le parking de notre départ de randonnée quand Michel repère, dans les buissons derrière nous, un autre ours cannelle en balade. Il va passer à 20 mètres de nous : certes, il s’agit certainement d’un « ado » aux vus de son gabarit, mais cela reste impressionnant et tellement émouvant ! Nous démarrons notre rando les yeux pleins d’étoiles et… sur le chemin, ce sera la 3ème rencontre, à 50 mètres de nous ! Toujours un ours cannelle, adulte cette fois-ci. Nous n’osons pas trop bouger sauf Michel qui essaye de vous offrir son plus beau cliché …! 😉 Sur ce même chemin de randonnée, nous croiserons aussi pléthore de chiens de prairie, des marmottes, des biches … On se régale ! Nous finissons cette journée parfaite, en se promenant autour des Mammoths hot springs, spectacle toujours aussi grandiose …

Demain, nous quitterons ce parc qui nous aura comblé pour de nouvelles aventures …

That’s all folks !!