Archives de
Catégorie : France

USA partie 4 🇺🇸

USA partie 4 🇺🇸

16 mai 2024 – 31 mai 2024

Après San Francisco, nous allons nous diriger à nouveau vers le centre. Nous avons prévu de passer par Sequoia National park puis de découvrir d’autres endroits en Utah, pas très loin de Page où nous étions il y a quelques semaines. Cet itinéraire nous permet d’alterner les paysages et de casser l’éventuelle lassitude qui pourrait voir le jour … Bon, rassurez-vous, nous sommes loin d’être blasés et nous en demandons toujours plus ! D’ailleurs, nous décidons d’allonger quelque peu notre trajet en faisant un détour par le lac Tahoe. Pour y arriver, nous faisons une première halte à Sacramento. Initialement, la capitale de la Californie devait être une simple étape … Nous allons adorer la vieille ville à l’ambiance western totalement assumée et son musée ferroviaire, tout simplement magnifique avec ses vieilles locomotives, ses reconstitutions .. C’est beau, très didactique, parfaitement organisé …. à l’américaine quoi !! Cette ville restera vraiment une très belle surprise.

Malheureusement, nous n’allons pas avoir le temps de beaucoup profiter du lac Tahoe puisqu’il nous faut avancer mais il va être fidèle à sa réputation : il est splendide, entouré de montagnes encore partiellement enneigées et bordé de maisons toutes plus belles les unes que les autres …. C’est un lieu de villégiature très apprécié des californiens fortunés et nous comprenons pourquoi … Dans un rêve, nous nous verrions bien acquérir un petite maison en bois les pieds dans l’eau avec son petit ponton privé pour y naviguer en toute saison …

L’étape d’après est le parc Yosemite. Pour y arriver, il nous faut traverser la Sierra Nevada : la route est absolument splendide. Nous passons par des cols encore enneigés et nous ferons même étape à Columbia, petite ville de pionniers reconstituée : encore une fois, le sens du spectacle à l’Américaine fait effet …. Nous dormirons au bord de la River Mercedes qui traverse le parc Yosemite avant de nous y rendre le lendemain.

Nous avons prévu une nuit à Yosémite : le parc est grand, il est interdit d’y dormir en dehors des terrains de camping prévus pour et il est compliqué de bivouaquer juste à l’entrée. Donc nous avions réservé une nuit en camping, au sein même du parc. Sauf qu’à peine arrivés, nous savons qu’une nuit ne sera jamais suffisante tant ce parc nous réserve des whaouuu à profusion ! Tout est matière à s’extasier, à admirer, à observer …. Des falaises vertigineuses, des cascades assourdissantes, des lacs miroitants … Nous sommes en pleine saison de fonte des neiges donc les cours d’eau sont surpuissants et avec le printemps, les fleurs éclosent de partout …. C’est un vrai spectacle ! Nous allons enchainer 2,5 jours de randonnées pour en prendre plein des yeux au maximum. Heureusement pour nous, nous nous sommes aperçus que les rangers étaient assez tolérants avec les personnes dormant dans leurs véhicules car tous les campings sont pleins. Nous passerons donc notre deuzième nuit sur un grand parking , avec d’autres camping-cars et/ou vans autour sans que qui que ce soit ne nous dise quoi que ce soit. Manifestement, il ne faut juste pas abuser et rester garer plusieurs jours au même endroit. De plus, le parc est doté de navettes donc c’est vraiment agréable : nous pouvons garer Pepito et le laisser se reposer pendant que nous parcourons une toute petite partie du parc … En effet, la partie « aménagée » du parc ne représente que 4% de sa surface totale. De nombreux sentiers sont encore fermés. De plus, de part sa taille, en 2 jours il est impossible d’en découvrir les différentes zones, sauf à ne faire que conduire ce qui ne nous enchante pas plus que cela. Nous quitterons Yosemite avec une envie folle d’y revenir, cette fois-ci plus longtemps, sans doute même à différentes saisons, afin d’en profiter pleinement.

La prochaine découverte sera les parcs de Sequoia et King’s canyon. La route pour y arriver est encore une fois un enchantement à elle toute seule … Et la rencontre avec ces géants va être chargée en émotion …Ils racontent tellement d’histoire et véhiculent d’une telle énergie ! Nous allons avoir même le bonheur de pouvoir bivouaquer, une fois n’est pas coutume, au milieu des parcs, dans une zone qui appartient à la National forest qui autorise, sous certaines conditions, le camping sauvage. L’une des conditions est l’obtention d’un permis pour faire un feu. Caroline va donc obtenir, auprès des rangers,  le précieux laisser-passer, gratuit et valable dans toute la Californie … Heureusement qu’elle n’a pas eu à répondre à un quizz sur le sujet car tout le monde sait que dans la famille, le maître du feu c’est plutôt Michel !! 😉

En chemin pour notre prochaine étape qui doit passer par la Death Valley, nous nous arrêtons en bord de route pour prendre quelques photos d’une pseudo station essence un peu insolite. Nous sommes à Glennville, Colorado un samedi après-midi.

Nous entamons la discussion avec 2 messieurs qui nous invitent à assister à un rodéo qui aura lieu le lendemain. Nous pouvons même dormir directement sur place si nous le souhaitons. Il suffit d’un échange de regard entre Michel et Caroline pour savoir qu’une telle invitation, cela ne se refuse pas ! Nous nous installons donc au mileu des énormes caravanes des propriétaires de chevaux et passons l’après-midi à observer les répétitions et déambuler dans le petit marché local. L’ambiance est joyeuse, typique et tellement authentique ! Le lendemain ce sera défilé et rodéo, dans une atmosphère très patriotique mais aussi touchante. Seuls étrangers au milieu de cette foule passionnée, nous allons adorer le spectacle, l’engagement, la compétition, le respect, l’effort, le courage qui règnent autour de cette discipline, née du travail des éleveurs de bétail, avant de devenir un sport national. Nous ne pourrions pas être davantage baignés dans la culture US, à coup d’hymne national la main sur le coeur, d’hommage aux héros tombés pour la nation et de discours pro-Amérique. Mais nous nous prenons au jeu, il y a une réelle émotion autour de ces rituels et cette fierté nationale, lorsqu’elle n’est pas excessive, est un vrai moteur.

Nous reprenons la route des images encore plein la tête pour traverser la vallée de la mort. Il y fait déjà très chaud (43°C affichés au Visitor center), Pepito n’est pas adapté pour sortir de la route principale même si nous ferons tout de même une incursion dans un village fantôme à l’ambiance … désertique ! Cette traversée marquera la fin de la Californie. Cet état nous aura marqué par son incroyable diversité et la multiplicité d’écosystèmes traversés.  « En Californie, tu ne t’ennuies jamais » pourrait être sa devise tant cet état, certes vaste, change facilement de décor et d’ambiance.

Nevada, nous (re)voilà ! Nous allons passer à la périphérie de Las Vegas, sans nous y arrêter cette fois-ci, au grand dam de Jules. Nous voulons repasser par le parc de Zion. Vous vous en souvenez peut-être mais ce parc, 3ème parc le plus visité des US, nous avait un peu laissés sur notre faim, tant par une météo peu favorable que par une foule compacte dans laquelle nous ne nous étions pas sentis à l’aise. Nous avons repéré Kolob canyon, une zone un peu à l’écart mais qui fait partie du parc. Et quelle belle découverte cela va être ! Nous sommes quasiment seuls cette fois-ci, le temps est parfait et nous allons longer un petit cours d’eau pour arriver à une cavité extraordinaire, La Doble Arch Alcove, dans les teintes orangées magnifiques. Un vrai bonheur …

Nous avons réservé notre journée dans le parc de Arches pour le 04 juin donc nous reprenons la route vers Moab, en passant par une autre route panoramique, la scenic road 12. Encore une fois, le dicton qui dit que le voyage compte autant (voire plus) que la destination ne se dément pas : nous nous émerveillons sur tout le chemin. En route, nous ferons une pause dans le parc de Cedar Breaks, petite réplique de Bryce canyon sans le monde mais avec la possibilité de s’exercer aux sports d’hiver, l’hiver (il faudra que nous revenions, c’est sûr 😉 )

Le temps nous manque un peu donc nous nous contenterons de traverser le parc Escalante qui mériterait pourtant qu’on s’y attarde au moins 1 semaine ou 2 du fait de sa taille et de la variété de ses paysages. Pour être honnête, Pepito n’est sans doute pas la monture la plus adaptée pour partir à l’assaut de ce parc qui est parcouru de pistes menant à des canyons extraordinaires. Nous ne quitterons pas la route principale mais cela ne nous empêchera pas, encore une fois de s’émerveiller devant ce que la nature peut nous offrir…

La prochaine étape sera … une vraie surprise et un total coup de coeur Mais ce sera pour la prochaine fois !!

That’s all folks !!

USA partie 3 🇺🇸

USA partie 3 🇺🇸

30 avril 2024 – 16 mai 2024

Après la démesure, tant visuelle qu’auditive de Las Vegas, nous aspirons à plus de calme …. Et nous allons le trouver !

Tout d’abord nous nous posons pour la nuit sur un spot en plein milieu du Désert de Mojave. Nous sommes encore agréablement surpris par les infrastructures mises en place pour les personnes qui voyagent et/ou vivent à temps plein dans une maison roulante …. Le site dispose d’emplacements délimités, tous équipés d’une table de pique-nique, d’un foyer pour y faire un feu. Des toilettes (quasi toujours impeccables) et poubelles sont à disposition … Et pour bénéficier de tout cela, il nous faut juste mettre 6 USD dans une enveloppe, déposée dans une boîte à l’entrée … Personne ne viendra vérifier quoi que ce soit, les quelques autres campeurs présents sont respectueux : pas de déchets partout, pas de bruit … Nous sommes tous là pour la même chose : profiter et s’imprégner de la nature environnante. Et cela rend les choses tellement plus simples … !

Pour en revenir au Désert de Mojave, nous allons en découvrir une infime partie le lendemain matin avec une rando qui nous fait descendre de façon quelque peu acrobatique dans un canyon bluffant, découvrir des rochers « emmental » (pleins de trous), puis marcher au milieu d’une végétation typique de ce désert qui est absolument sublime. Nous écoutons le silence après quelques jours de tumulte et nous adorons … Nous serions bien restés quelques jours de plus mais il nous faut avancer … Bientôt 1 mois que nous sommes aux Etats-Unis : nous avons vu déjà tellement de merveilles … mais il en reste encore tellement à découvrir !

Nous empruntons par la suite des petits bouts de la route 66 et nous arrêtons sur certains endroits mythiques … Le Roy’s Motel & Cafe à Amboy qui a servi de cadre à de nombreux films, spots publicitaires et autres clips musicaux; Barstow, ville figée dans les années 50; l’incontournable Bagdad café et ses propriétaires tout aussi typiques … Nous sommes (enfin Michel et Caroline parce Jules semble même un peu sceptique devant l’enthousiasme de ses parents) en plein road-trip nostalgique et cette route est un vrai bonbon … (ou une madeleine …) Le bivouac pour la nuit sera encore une fois parfait, en plein désert de sable, toujours aussi tranquilles.

Avant d’arriver sur Joshua Tree, nous faisons un arrêt à Pionneertown, une ville de far-west très bien reconstituée : les américains ont vraiment le sens du spectacle et de l’esthétisme … Nous replongeons dans l’univers des cow-boys, mais toujours avec un rappel historique avec le musée attenant qui rappelle que tout ceci n’est pas qu’une création d’Hollywood mais appartient bien un passé pas si lointain que cela.

Nous avions un peu hésité à aller jusqu’au Parc National de Joshua Tree : cela nécessitait de faire un petit détour, nous ne sommes pas particulièrement en avance sur notre programme et des Joshua trees, nous en avions déjà vu quelques uns auparavant …. Sauf que, vous vous en doutez, nous avons adoré notre passage dans ce parc ! Encore une fois, les paysages sont démesurés, inédits et nous prenons plaisir à grimper sur des rochers aux formes incroyables, à admirer ces arbres si particuliers … Et nous finissons par une étendue de fleurs sauvages, qui donnent une couleur dorée au paysage … Le Joshua Tree est à la jonction de 2 écosystèmes, le désert de Mojave et le Colorado et cela donne des paysages riches, variés et toujours aussi impressionnants. Si vous passez par là, n’hésitez pas : allez-y ! Et pour la petite histoire, le petit Visitor Center de Yucca Valley est très bien fait et vous accueille avec pleins de bons conseils !

Sur la route vers la côte Pacifique, nous voulons faire une pause-midi dans la ville de Temecula dont, apparemment, le vieux centre-ville vaut le détour… Sauf que nous n’avions pas prévu le bain de foule dû à …. une concentration de vieilles voitures ! Tellement de chance de pouvoir admirer ses vieilles dames, chouchoutées et dorlortées, qui racontent tellement d’histoires … L’ambiance est bonne enfant, tout le monde est à la fête, y compris police et pompiers locaux et nous passons un super moment … Ah, et effectivement la vieille ville est adorable ! 😉

Nous arrivons sur la côte Pacifique par le biais d’une ville balnéaire du nom de Dana Point. Nous sommes samedi soir, les gens profitent de la fin d’une belle journée dans leur week-end pour se poser sur la plage. Encore une fois, tout est bien organisé : des tables de pique-nique à disposition tout le long de la promenade, des barbecues partout … tout est fait pour accueillir les réunions de famille, anniversaires, fêtes entre copains… Nous sommes contents de retrouver la mer. L’endroit est très résidentiel, pas facile pour passer inaperçus avec Pepito mais nous trouvons une rue calme qui, à priori, nous permet de rester stationner toute la nuit. Et nous n’aurons effectivement aucun souci.

Le lendemain, nous poursuivons notre route vers le Nord en longeant l’océan et nous allons avoir un gros coup de coeur pour Laguna Beach. Nous trouvons des airs de Dinard à cette ville, avec sa promenade fleurie qui nous rappelle le Clair de Lune, ses rochers contre lesquels s’écrasent les vagues, ses jolies boutiques de décoration et ses galeries d’art et bien sûr ses belles demeures … Cela nous fait un peu bizarre de nous mouiller les pieds dans le même océan et au même moment que nos amis restés au Costa Rica … Cependant, nous notons une vraie différence dans la température ambiante et celle de l’eau !! On se plaît à imaginer acquérir une petite maison ici … jusqu’à tomber sur des annonces immobilières … Bon… même un petit bungalow n’est pas dans notre budget … Ce n’est pas grave, cela ne coûte rien de rêver !! La ville balnéaire de Corona del Mar sera aussi une belle découverte avec ses demeures de luxe : tout est propre, beau, carré. Chaque maison est différente mais l’ensemble reste très harmonieux et il n’y a pas de grosse construction pour  dénaturer l’endroit. Ils ont su préserver leur littoral et c’est vraiment une agréable surprise.

L’arrivée à Los Angeles se fera par les quartiers populaires dans lesquels nous passerons notre première nuit. Le contraste est saisissant, d’autant que cela fait longtemps que nous n’avons pas mis les pieds dans une grande ville. Nous avons repéré un endroit où poser Pepito pendant 3 jours : c’est un parking sécurisé, juste à côté d’une station de métro, excentré du centre-ville. Ce n’est pas glamour mais cela nous permet de sillonner sereinement la ville en transport en commun et les nuits sont finalement étonnamment calmes. Notre première étape sera Santa Monica et son célèbre pier avec ses manèges et… sa foule. Nous allons marcher jusqu’à Venice beach, avec ses sportifs bodybuildés qui font leurs exercices sur la plage et qui côtoient les boutiques de vente de cannabis … Ambiance décalée à part … Et nous allons avoir un nouveau coup de coeur totalement inattendu pour Venice canals … Petite Venise avec ses maisons colorées, fleuries qui nous plongent dans une ambiance si paisible avec cette lumière de fin de journée… Absolument magique !

Notre récit ne serait pas honnête si nous n’abordions le point qui nous aura malheureusement beaucoup marqué dans cette ville, et ce dans tous les quartiers que nous allons découvrir, des plus chics au plus populaires : la quantité phénoménale de personnes sans domicile fixe errant dans les rues … Quelque soit l’endroit où se pose votre regard, sur un bout de plage, sur une belle maison de Hollywood boulevard, sur un bâtiment officiel tout en modernité, vous apercevez une ou plusieurs personnes vivant dans la rue, une grande majorité sous l’emprise de substances qu’ils s’injectent parfois au vu et au su de tout le monde. Nous avions entendu parler de cette problématique par certains de nos clients au Costa Rica mais nous étions loin de nous imaginer son ampleur …

Notre 2ème journée à LA sera dédiée au centre-ville avec comme étape marquante sa belle gare Union Station, son Pueblo, vestige des origines mexicaines de cette mégapole, son City Hall et sa vue panoramique, une librairie vintage qui va nous faire pétiller les yeux (surtout ceux de Jules vous vous en doutez !). Nous prendrons ensuite le métro pour remonter Hollywood Boulevard et trouver les étoiles de nos stars préférées sur le Walk of Fame.

Pour notre 3ème jour sur place, nous avons réservé une surprise à Jules : ce sera un journée dans les Studios Universal ! Il est ravi évidemment, d’autant qu’il y a toute une zone dédiée à Harry Potter … Nous allons vraiment passer une chouette journée car, le parc n’étant pas très grand, nous pouvons prendre le temps de faire et refaire certaines attractions. Les décors sont superbement travaillés. Encore une fois, nous sommes bluffés par le sens de l’esthétisme et du détail. La balade en train dans les studios a bien évoluée depuis la dernière fois que Caroline l’avait faite (C’était il y a 39 ans tout de même …) mais comme le parc fête ses 60 ans, ils ont remis à l’honneur certaines vieilles attractions comme les Dents de la Mer … Sursaut toujours garanti !

Nous quittons LA le lendemain non sans avoir traversé le beau quartier de Beverly Hills et fait rouler les pneus de Pepito sur Rodeo Drive … Los Angeles n’était pas vraiment une étape que nous attendions avec impatience. Elle nous aura apporté de bonnes surprises même si l’extrême détresse d’une certaine partie de la population et son décalage avec les quartiers luxueux et/ou très touristiques nous a clairement mis très mal à l’aise. Nous rejoignons l’océan et reprenons la route qui le longe afin de remonter encore un peu plus au Nord. Nous nous arrêtons pour la nuit en bord de mer, sur Pismo Beach : nous allons avoir le droit à un magnifique coucher de soleil et Michel va même assister en direct à un lancement de satellite Space X !

Initialement, nous avions prévu de remonter toute la route côtière jusqu’à San Francisco. Malheureusement, une portion de cette dernière est toujours fermée suite à des éboulements. Nous pouvons heureusement aller jusqu’à San Simeon admirer les éléphants de mer qui sont posés par centaines sur la plage. Ils sont en pleine période de mue et c’est pour cela qu’ils sont actuellement si nombreux. Le spectacle est saisissant ! Nous sommes vraiment chanceux de pouvoir les observer ainsi.

Il nous faut revenir sur nos pas pour rentrer un peu dans les terres. La Californie ne cesse de nous étonner par la variété de ces paysages …Nous avons l’impression d’être en Irlande avec ses prairies verdoyantes et ses falaises brumeuses. Nous traversons aussi des kilomètres de vignes, de plantations d’agrumes, des champs de légumes cultivés. Les décors changent en permanence et la route n’est jamais lassante.

Après une petite étape très agréable dans la petite ville typique de San Luis de Obispo, berceau de la colonisation catholique et lieu d’ouverture du tout premier motel, nous nous posons pour la nuit à quelques miles du Parc National de Pinnacles que vous souhaitons faire le lendemain.

Ce parc a une particularité : il est coupé en 2 avec ses zones est et ouest qui ne communiquent que par des sentiers de randonnées. C’est clairement un endroit où l’on va pour marcher : pas de panarama en « drive-in », pas de route panoramique qui vous permet d’avoir un bel aperçu du parc sans bouger de votre véhicule. Cela en fait un endroit moins connu mais c’est justement ce que nous allons aimer ici : peu de monde, peu d’infrastructures, même le Visitor Center est réduit au strict minimum. Juste une nature toujours aussi magnifique et une balade originale dans un « slot canyon » créé de toutes pièces par des éboulements successifs. Une partie doit même se faire à la lumière d’une frontale : autant vous dire que Jules a adoré l’aventure !

Nous reprenons la route avec un dernier arrêt avant la mythique San Francisco : Monterrey, située un peu plus au sud. Très animée dans ce dimanche de fête des mères (du moins ici, en Amérique du Nord), elle a joué un rôle crucial dans le développement du commerce maritime. Elle a aussi longtemps été la référence en matière de pêche de sardines. Nous apprécions de découvrir les belles et anciennes demeures témoins de son passé mais aussi son pier coloré et la couleur cristalline de la mer qui la borde. Encore une jolie surprise …

Nous arrivons à San Francisco. Comme d’habitude, il y a ce petit stress de ne pas savoir où poser Pépito en sécurité, tout en passant des nuits les plus calmes possibles dans des rues citadines généralement bruyantes et pas toujours adaptées à notre gabarit …Finalement, cela va se révéler plus facile que prévu : nous trouvons un parking gratuit avec vue sur le Golden Gate sur lequel nous pouvons laisser Pepito toute la journée. Nous n’avons pas le droit d’y rester dormir (même si certains véhicules semblent y avoir élu domicile) donc nous nous déplaçons le soir dans les rues adjacentes et cela se passe nickel ! C’est d’ailleurs un point sur lequel nous sommes vraiment rassurés : on nous avait dit qu’il était très difficile de bivouaquer en Californie, notamment sur le bord de mer car il y avait beaucoup d’interdits. Nous n’aurons jamais le moindre souci et c’est vraiment agréable de ne pas se sentir regarder de travers. La vanlife est un art de vivre ici au US. Nous croisons continuellement des camping-car ou caravanes sur la route, parfois de location, parfois personnels. Nombreux sont les jardins où l’on voit garé un RV (Recreational Vehicule) qui attend de partir en vadrouille. Même si parfois nous avons dormi sur un parking de grand magasin ou dans une rue de grande ville, jusqu’à présent nous avons toujours eu des nuits calmes et avec un sentiment de sécurité non démenti.

Le programme à San Franciso démarre par le Fisherman’s wharf, une vue panoramique depuis la Tour Coit, une descente/montée de la célèbre rue des Lombards, le quartier Mission District avec ses racines latines et sa fameuse (enfin pour les français) maison bleue accrochée à la colline qui rappelle l’ambiance hippie de cette ville précurseuse et si cosmopolite. Nous en avons plein les jambes après cette journée (enfin demi-journée car les matinées sont studieuses comme toujours) dense mais nous sommes impatients d’en découvrir encore un peu le lendemain !

Et le lendemain ce sera la découverte des magnifiques quartiers de Fillmore et Haight-Ashbury avec leurs maisons coloniales colorées qui ont servi de décor à tellement de films. Nous tentons la vue panoramique depuis la colline de Twin Peaks mais malheureusement Karl le fog, ne nous permettra pas de l’apprécier à sa juste valeur. En effet, sur nos 3  jours sur place, le célèbre brouillard de San Francisco qui a même son petit nom (Karl) ne va pas nous quitter. C’est un phénomène vraiment particulier, qui coupe la ville en 2 parfois ; à droite un ciel bleu sans nuage et à gauche, un ciel tout gris qui ne permet même pas de voir à quelques kilomètres. Les habitants l’aiment souvent bien Karl car il permet à la ville de garder des températures confortables. On ne vous cachera pas que de notre côté, nous aurions apprécié quelques degrés de plus pendant notre séjour. Nous allons ressortir vestes, écharpes et même bonnet pour se protéger du vent qui peut être glacial. Le soir, nous allons passer sur le Bay Bridge, magnifique pont à 2 étages, pour diner avec des amis installés sur Oakland. Merci encore Barbara & Eric pour votre accueil et cette très jolie soirée …

Notre 3ème jour sera consacré à la dégustation d’une clam choulder chez Boudin, institution française depuis plus d’un siècle qui s’est fait une spécialité du pain au levain. Ce dernier sert de contenant à  des soupes absolument divines. Nous allons nous régaler ! Ensuite direction Alcatraz : visite émouvante évidemment, très bien organisée avec des audioguides en français, qui nous plonge dans le quotidien de ces détenus pas comme les autres  … et nous donne une folle envie de revoir le film Rock !

San Francisco s’achève ….

That’s all folks !!

Week 7 & 8 in USA🇺🇸

Week 7 & 8 in USA🇺🇸

Hello

Jules et la bouteille de Coca-Cola
Mon rêve ultime, la déesse bouteille de Coca

Monday 15 de abril del 2024

Nous avons fait du canoë sur le lac, puis nous avons roulé jusqu’à la ville de Durango, où nous souhaitons faire une activité le lendemain. Nous avons dormi sur le parking du Home Dépôt, mais, lorsque nous nous sommes couchés, la température ne dépassait pas les 3°C.

Tuesday 16 de abril del 2024

Nous sommes allés à la gare de Durango pour prendre un train touristique qui devait nous amené près d’une cascade et revenir. Le train était tiré par une vieille locomotive, et c’était trop drôle. Une fois le train parti, nous avons fait des aller-retours entre note wagon et le wagon à ciel ouvert pour prendre des photos. Nous avons vu des magnifiques maisons, nous sommes aussi passé a côté de certain animaux et devant de beaux paysages. Après deux heures de train, nous sommes arrivés à la cascades mais nous n’avons pas pus nous baigné car elle était trop froide. Nous avons déjeuner des hot-dogs du wagon-restaurant, puis, moi, j’ai vu et toucher de la neige !!! De la vrai neige froide et blanche !! Après une heure de pauses, nous avons repris le train pour le retour. A l’arrivé, nous avons décidé de visiter la ville. Nous avons été agréablement surpris par le vieille ville. Nous nous sommes bus un coup dans un café avec comme table un vieux camion, puis nous avons décidé de passer la nuit dans une sorte de camping dans le Mesa Verde National Park que nous souhaitons visiter demain.

Wednesday, april, 17, 2024

Nous avons visité le parc national de Mesa Verde. Nous avons vu des montagnes couverte de neige. Nous avons même pus marcher sur la neige. Nous avons fait quelques balades et avons vu des animaux. Nous sommes allés bivouaqué près d’un site que nous souhaitons visité demain. Les maisons étaient

Thursday, april, 18, 2024

Nous avons visité la reconstitution de Fort Bluff, un village mormon. Nous avons adoré.  Les maisons étaient une-pièce, mais certaine pareçait plus grandes que d’autres. Il y avait aussi un moulin un eau. Nous avons aussi découvert que les pionniers ont découvert, creusé et dynamité un chemin qui traversait les territoires inexplorés des indiens.

Friday, april, 19, 2024

Nous avons roulé jusqu’à Monument Valley, mais nous n’avons pas pus rentré car Pepito était trop grand. Nous avons quand même pris de belles photos. Nous sommes ensuite allés au Glen Canyon pour voir son barrage, qui sépare un pont du lac Powell. Nous sommes ensuite allés d’un autre coté du canyon, le Horseshoe Bend. Nous avons vu le coucher de soleil dessus et c’était magnifique. Nous sommes ensuite allés sur un bord du lac Powell pour le bivouac.

Saturday, april, 20, 2024

Nous avons fait de canoë sur le lac Powell et nous sommes restés toute la journée à notre bivouac. La route a été dure, mais nous nous posons le soir en bivouac près d’un canyon.

Sunday, april, 21, 2024

Nous avons visité le Buckskin Gulch Canyon, un canyon très étroit au fond plein de sable. Nous avons même pus marcher au fond du canyon. Nous nous sommes baladés durant plus de 10 km. Nous avons adoré !!! Nous avons dormi dans une forêt de pins car nous souhaitons visités le Bryce Canyon qui n’est pas loin demain.

Monday, april, 22, 2024

Nous sommes allés au Bryce Canyon National Park, un parc national très joli et rempli de hoodoos, des pics de roches qui sortent du sol. Nous faisons les Navajo Loop et Pekaboo Loop Trail, des chemins qui slaloment entres les hoodoos. Nous avons quand même eu de la neige et nous avons pu marcher dedans.  La formation des hoodoos se fait facilement, de simples falaises ont, avec le froid, des trous qui se creuses aux milieux, puis la partie supérieur s’écroule, se qui forme des hoodoos. Nous nous sommes posés en bivouac au même endroit que hier soir. 

Tuesday, april, 23, 2024

Retour à la neige

 Nous sommes retournés à Bryce tôt le matin pour voir le lever de soleil, ou plutôt papa et maman sont allés le voir pendant que je dormais. Nous avons ensuite fait avec papa, durant que maman travaillait, faire un petit bout du Rim Trail. Nous restons dans Pepito. Nous essayons de faire, le soir, le Briscone Loop, mais nous arrêtons car il y a trop de neige. Nous nous posons pour la troisièmes nuit d’affilés dans la forêt de pins.

Wednesday, april, 24, 2024

Nous sommes retournés à Bryce, et, pendant que maman travaillait, nous sommes allés, avec papa, jusqu’à Sunset Point, où nous nous sommes pris un cookie trop bon et un excellent chocolat chaud. Nous avons quitté le parc dans l’après-midi pour aller à Cedar City, la ville proche de Zion National Park, notre prochain stop.

Thursday, april, 25, 2024

Nous sommes restés toute la matinée sur notre bivouac, puis nous sommes allés en autre bivouac proche de la ville de Springdale. Nous nous prenons un café dans cette ville et nous repoussons Zion pour demain a cos du mauvais temps.

Friday, april, 26, 2024

Nous repoussons encore une fois Zion car le temps est trop mauvais et nous allons déjeuner en ville, dans un petit restaurent où nous mangeons très bien. Nous nous posons en bivouac sur un terrain vague près de la route, où j’ai toute la place que je veux pour mes histoires.

Saturday, april, 27, 2024

Nous visitons le Zion National Park, le troisième parc le plus visité des Etats-Unis. Nous aimons bien, mais ce n’est pas un gros coup de cœur. Nous faisons plusieurs trails, mais nous nous mouillons accidentellement sous une cascade. Nous nous posons en bivouac sur le parking des Rogers Springs, des sources d’eaux chaudes à une heure de camping-car de Las Vegas.

Sunday, april, 28, 2024

Nous allons, après notre bivouac, près du lac Mead, un très joli lac où nous déjeunons. Nous allons, l’après-midi, à Las Vegas, la ville aux mille et un casinos et aux extravagances !! Nous avions commandé un hôtel-casino le Circus Circus. Nous nous baladons ensuite jusqu’à Minuit. Nous longeons le Strip et arrivons à M&M’s store, où je chipe des M&M’s, puis à Hershey store, où nous chipons des Reese’s dans les distributeurs. Nous visitons aussi le quartier de Venise, avec ses glaces, ses canaux et ses gondoles, puis celui de Paris avec sa tour Eiffel et ses fontaines, et celui de New-York, avec ses boutiques. Nous rentrons ensuite à l’hôtel pour une bonne nuit de sommeil.

Monday, april, 29, 2024

Nous passons une bonne matinée et un bon repas à la piscine, avec ses toboggans et ses deux piscines où je m’amuse comme un fou. Nous allons ensuite faire déguster de différents sodas dans le magasins Coca-Cola de New-York. Nous retournons à l’hôtel et je parie 1$50 au casino et……. youpi, je gagne 16$40 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! 🙂 😉 Nous visitons d’autres hôtels-casinos très joli, comme le Caesar Palace, ou le Bellagio, avec son jardin de verre et de fleurs. Nous rentrons pour de bon au Circus Circus, pour passer notre dernière nuit à Las Vegas, car nous devons roulé sur la route de Los Angeles demain. Papa et maman en profitent pour faire un restaurant en amoureux.

Tuesday, april, 30, 2024 

 Nous quittons Las Vegas, avec 16$40 de plus dans la poche, pour aller au desert de Mojave. Nous nous baladons dans les rochers, prenons des photos, voyons de belles fleurs. Nous dégoulinons de sueur mais nous continuons. Nous posons Pepito dans un campgroud dans le par cet nous dormons très bien.

USA partie 2 🇺🇸

USA partie 2 🇺🇸

16 avril 2024 – 29 avril 2024

Nous vous avons quittés au Nouveau-Mexique. Nous vous retrouvons dans le Colorado, plus précisément à Durango. Changement complet de décor : nous sommes au milieu de sommets, certains encore enneigés. A la suite de recommandations d’amis (merci Jacky ! ) nous avons décidé de nous offrir un voyage en train … mais pas n’importe lequel… Un splendide train à vapeur qui va nous faire suivre à travers vallées et canyons le cours de la rivière Animals. Les paysages sont à couper le souffle. Il ne fait pas bien chaud mais nous sommes tellement contents de retrouver nos montagnes … Jules va même pouvoir s’amuser dans quelques névés à la pause ! Journée qui restera gravée dans nos mémoires d’autant que la petite ville de Durango est charmante et donne envie de s’y promener encore et encore… Il nous faut reprendre la route mais cet endroit nous a enchanté et nous a donné très envie de revenir pour prendre le temps de le découvrir …

Notre prochaine étape sera le parc national de Mesa verde. Comme toujours, la route est un plaisir car les paysages changent en permanence et nous surprennent constamment. Le parc Mesa verde est splendide bien sûr, avec ses canyons vertigineux et ses vues à couper le souffle. Mais ce qui va nous marquer le plus, c’est l’empreinte humaine qui s’en dégage. C’est un endroit qui a été habité pendant très longtemps par de nombreuses tribus indigènes et il reste encore des traces importantes de leur histoire , avec les villages troglodytes et les pétroglyphes disséminés. Cela donne à ce parc une dimension et un esprit à part. Nous ressentons ces présences anciennes et qui sait … peut-être même encore là aujourd’hui …. S’ajoute à cela le plaisir de marcher au milieu des pins et de leur odeur …

Nous prenons la route ensuite vers un endroit on ne peut plus mythique … Monument valley … Mais avant d’y arriver nous allons nous arrêter dans le petit village de Bluff où une communauté Mormonne passionnée à reconstituer le premier campement établi de pionniers. C’est très bien fait, avec un petit air de « La petite maison dans la prairie », très didactique et pédagogique. Comme souvent l’accueil que nous recevons est adorable : nous avons même le droit à une diffusion privée d’un film en français relatant la folle traversée de ces aventuriers d’un autre genre … Il fallait avoir une foi sans limite pour repousser ainsi les frontières de l’inconnu … Jules se souviendra longtemps de ce Hole in the Rock … dynamiter des canyons pour y faire descendre des chevaux et des diligences en rappel … Même Ethan Hunt n’a pas fait ça !!

Avant de rejoindre Forrest Gump (et oui, encore une référence filmographique mais en même temps, c’est grâce au cinéma que les Américains ont réussi à faire de leur histoire notre mémoire à tous !!), nous nous régalons à traverser la Valley of the Gods qui est une merveille de la nature … Notre bivouac du soir sera lui aussi toujours aussi magique, seuls au monde, veillés par le Mexican Hat, entourés de roches ocres … Nous nous sentons tellement chanceux d’être là où nous sommes …

Malheuresment nous ne sommes pas autorisés à accéder à Monument Valley avec Pepito : trop lourd pour les chemins sableux. Cela n’est pas très grave : nous profitons tout de même du point de vue de Forrest Gump (encore lui) et de bien d’autres tout au long de la route ….

Nous terminerons notre journée sur les bords du Lake Powell (le vrai cette fois-ci !) après avoir visité le barrage de Glen Canyon, avoir assisté à une projection passionnante sur sa construction et être allés admirer le coucher de soleil à Horseshoe Bend …. Quelle journée magique encore … Et comme très souvent, nous trouvons un autre spot parfait: les pieds dans l’eau ou presque, entourés d’autres vans, camping-cars ou caravanes XXL mais suffisamment grand pour ne pas se sentir les uns sur les autres, avec un système de paiement (montant quasi symbolique) basé sur la confiance car l’accès est complètement ouvert et non surveillé … Nous ne comprenons d’ailleurs pas les tarifs que ce qui est appelé ici les RV parks, ces grands parkings où les véhicules récréatifs sont garés les uns à côté des autres, sans aucune intimité, souvent en bord de route, avec certes accès à l’eau et à l’électricité  mais qui dépassent très souvent les 60 USD la nuit … quand on peut dormir si facilement en pleine nature ou dans des espaces prévus pour, gratuitement ou pour des sommes modiques … Le lendemain, nous décidons de prendre le temps de nous remettre de nos émotions et profitons de notre emplacement pour tester notre petit bateau gonflable sur le Lake Powell … a little piece of heaven …

Nous avons tenté par 2 fois de gagner nos entrées pour aller visiter The Wave … Malheureusement la loterie de nous a pas été favorable… Il nous faut donc trouver un plan B et quel plan B ! Une randonnée inoubliable dans le plus long slot canyon (comprenez canyon étroit) d’Amérique : Buckskin gulch canyon. Encore peu connu et donc peu touristique, nous allons nous régaler à déambuler entre ces falaises grandioses, se faufiler entre des parois érodées par l’eau et le vent. On se sent tellement humble face à une telle beauté … Cette randonnée, décidée un peu au dernier moment, va se révéler être une de nos plus belle découvertes à ce jour : les photos parleront d’elles-même…

Nous allons enchainer avec un autre grand effet whouaou …. Bryce Canyon … Et dire que pendant un moment, on s’était demandé si on faisait le détour par ce parc ou pas … Heureusement que nous l’avons fait ! Quand vous arrivez devant cet amphithéâtre de Hoodoos, ces formations qui résultent de l’effondrement de falaises rouges orangées, baignés de lumière, avec quelques névés résiduels de temps en temps c’est absolument incroyable ! Ce parc et l’ambiance qui y règne (ainsi que le spot magique au milieu des pins où nous avons la chance de dormir) va nous donner envie d’y rester 3 jours afin de prendre le temps de l’arpenter de long en large … Michel et Jules pourront même en profiter « entre hommes » encore un peu plus pendant que Caroline travaille dans Pepito car il y a des navettes gratuites qui permettent de se rendre sur les principaux points de départ de randonnées. Cela étant, télétravailler à Bryce canyon, il y a pire, non ?

Le temps va se gâter un peu par la suite et nous allons même avoir droit à une journée pluvieuse qui va nous amener à décaler d’un jour notre découverte d’un autre parc national mythique : Zion Canyon. C’est le 3ème parc le plus visité des Etats-Unis et nous allons vite nous en rendre compte. Encore une fois, l’organisation est impeccable mais le parc n’est pas dimensionné pour recevoir autant de monde … Les parkings sont pleins à craquer dès 9h du matin, les navettes (obligatoires) sont prises d’assaut et les chemins de randonnées, peu nombreux d’autant que plusieurs sont encore fermés, sont bondés … Nous arrivons néanmoins à nous extraire de la foule en nous éloignant un peu des randonnées les plus populaires afin de profiter un peu plus de la beauté de cet endroit. Mais il est vrai que la météo matinale couverte, les files d’attente « à la Disneyland » pour les navettes et les randonnées en mode « autoroute du week-end » nous ont laissé un peu plus mitigés … Nous avons néanmoins conscience que c’est très injuste par rapport à la beauté de l’endroit qui mérite qu’on y passe plus de temps en sortant davantage des sentiers battus.

Nous prenons la route ensuite pour une étape que Jules attend depuis longtemps : Las Vegas … Cela fait des jours qu’il nous parle du Strip. Nous lui avons promis quelques jours de grand luxe, à l’hôtel, afin de profiter comme il se doit de cette ville de toutes les extravagances …. Juste avant d’arriver, nous faisons encore un arrêt à un endroit superbe : le Lake Meads, à proximité de la Valley of fire. Superbe étape au calme avant la folie …


Las Vegas

Las Vegas, here we are ! Lumières, machines à sous, grosses cylindrées, boutiques démesurées, looks excentriques, nous allons marcher la tête en l’air pendant 2 jours ! Ce n’est évidemment pas notre « came » mais c’est unique et c’est clairement à voir … nous avons un peu l’impression d’être des enfants dans un parc d’attraction …

Prochaine étape … Le désert …

That’s all folks !!

Mexique USA semaines 5 et 6 🇲🇽 🇺🇸

Mexique USA semaines 5 et 6 🇲🇽 🇺🇸

Buenos dias

Lunes 01 de abril del 2024

L’apprenti conducteur

Joyeux Noël … Poisson d’avril ! Joyeuse Pâques, je voulais dire. Nous quittons se matin Hercules pour passer deux heures de pistes comme hier. J’ai même pus prendre un petit cours de conduite de Pepito. Ca vas, je n’ai pas eu trop de problème car c’est une boîte automatique. Nous arrivons enfin sur une route de goudron. Nous roulons deux heures avant d’arriver à Orinaja. Nous allons dans un garage pour réparer Pepito, ce que le garagiste fait en 30 minutes, puis nous nous trouvons un motel car demain, nous devons amener Pépito pour la révision.

Martes 02 de abril del 2024

Notre Pepito en pleine révition

Papa et moi sommes allés au garage pour faire la révision de Pepito. Nous sommes revenus à pied et nous avons passer une journée boulot-calme, puis, le soir, avec papa, nous sommes allés chercher Pepito au garage car nous allons passer demain la frontière Mexique-U.S.A.

Bonjour, les Etats-Unis d’Amérique !!!

Wednesday, april, 03, 2024

Nous avons passé la frontière des Etats-Unis d’Amérique après seulement 1 heure d’attente, donc nous sommes arrivés aux U.S.A., le pays le plus peuplé du Nouveau Continent, et le second en taille. Nous sommes arrivés précisément au Texas, The Lone Star Stat. Nous nous sommes arrêtées pour le bivouac dans une vallée proche du Big Bend National Park. Le paysage que nous voyons est magnifique et, le soir, nous voyons la Voie Lactée. Notre première impression des U.S.A. est très bonne.

Thursday, april, 04, 2024

Nous avons travaillé durant la matinée puis, nous sommes allés visiter la ville fantôme de Terlingua Ghostown. Les maisons étaient écroulées et il y avait des carcasses de voitures un peu partout. Nous avons aussi visité le cimetière qui était très joli. Nous sommes rentrés au camping et nous avons revu la Voie Lactée. C’était magnifique.

Friday, april, 05, 2024

Nous sommes allés tôt dans la matinée au Big Bend National Park. Nous avons marché toute la journée, vu plain d’animaux et visité le Santa Helena Canyon. Nous avons fait plusieurs balades, dont certaines très chaudes ou d’autre très longues. Nous avons vu des coyotes et de beaux oiseaux. Lors de la dernière, nous avons traversé le Rio Grande, donc nous sommes passé illégalement au Mexique. Nous avons vu une dernière fois la Voie Lactée, le soir.

Saturday, april, 06, 2024

Nous avons quitté le camping et sommes allés à Alpina. Nous avons ensuite roulé un peu et nous sommes arrivés près d’une grande montagne de cailloux que j’ai escaladé avec mon père. Il y avait beaucoup de vent mais nous avons bien dormi.

Sunday, april, 07, 2024

Nous sommes allés à Fort Davis, un avant-poste des armés américaines contre les Indiens. Nous avons visité plusieurs maisons dont le dortoir des soldats, la maison des sergents et la villa du commandant. Nous avons appris bien des choses sur cette guerre. L’hôpital était ouvert, et nous avons appris certaines de leurs anciennes méthodes médicales. Nous nous sommes posés pour le bivouac dans un grand parking près des Carlsbad Caverns, un parc national que nous voulons visité demain.

Monday, april, 08, 2024

Nous sommes allés aux Carlsbad Caverns, une immense grotte qui fourmillait de jolis rochers, de belles stalactites et de grandes stalagmites. Nous nous sommes balladés et je me suis rendu compte que je n’avais jamais vu de aussi grandes grottes. Nous n’avons malheureusement pas vu de chauves-souris, mais la ballade fut très bien. Nous sommes ensuite allés à Roswell, la ville de l’extraterrestre du même nom. Nous avons dormi sur le parking du Walmart. Il a fait très froid.

Tuesday, april, 9, 2024

Le matin, en nous levant, la température était de 5°C, mais elle n’a pas voulu remonter, et nous sommes restés avec cette température toute la journée. Nous nous sommes pris un énorme petit-déjeuner à l’américaine pour nous réchauffer à Hi-hip, le spécialiste américain des pancakes de breakfast. Nous avons un peu visité la ville de Roswell, dont son musée des Objets Volant Non Identifié (OVNI). Nous sommes ensuite allés au désert de White Sand mais surtout, nous avons vu de la neige !!! Nous n’en avions pas vu depuis plus de 3 ans. Nous n’avons malheureusement pas pus sortir car il faisait trop froid. Nous nous sommes arrêtés en bivouac près du White Sand National Park que nous souhaitions visité demain. Il se gelait encore dehors.

Wednesday, april, 10, 2024

Nous avons visité le parc de White Sand. C’était un désert de sable froid malgré la chaleur ambiante. Nous avons fait plusieurs balades pieds nus car le sable était froid, et j’ai pu faire le cachalot sur plusieurs dunes. Nous avons marché beaucoup mais c’était amusant. Nous avons dormi sur un terrain vague entre la route et un joli canyon. La nuit a été froide.

Thursday, april, 11, 2024

Nous avons roulé dans le canyon avec Pepito, ce qui était trop cool. Nous sommes ensuite allés à Albuquerque le capital du Nouveau Mexique. Nous avons d’abords vus la vielle ville, the Oldtown. Il y avait différents vieux bâtiments et de vieux cafés. Nous sommes ensuite allés roulés sur la route 66 !! Nous avons diner au Dinner 66, un restaurant connu sur le bord de la mère des routes. Nous avons dormi sur le parking de la piscine de la ville. 

Friday, april, 12, 2024

Nous avons roulé jusqu’à Santa Fe en passant par plusieurs étapes. La première fut un musée de figurine de bois où le créateur avait créé un cirque et la rue principal d’un village de Far-West. Les figurine bougeaient toute seules et c’était trop cool. Nous nous sommes ensuite allés à Golden, une ville de cow-boys, puis à Madrid, la ville où a été tourné la comédie Bande De Sauvage, que j’ai déjà regardé. Nous sommes allés dormir sur un parking public à Santa Fe, mais, avec la hauteur, la nuit a été fraîche.

Saturday, april, 13, 2024

Nous avons un peu visité la ville de Santa Fe, où il y avait plein d’échoppes de bijoux en turquoise, car les mines se trouvaient dans la région. Nous sommes allés proche d’un rio pour bivouaqué. Nous avons passé une bonne journée et une bonne nuit.

Sunday, april, 14, 2024

Nous avons passé la matinée près du rio, mais nous n’avons pas pu nous baignés car l’eau était trop froide. Nous sommes ensuite allés dans un camping. Nous avons vu que, près de notre emplacement, il y avait un lac. Nous nous sommes dits que, demain, nous ferons un peu de canoë avec celui qui était fourni avec Pepito. Nous avons passé la nuit seul, il n’y avait pas un seul camper autour de nous.

USA partie 1 🇺🇸

USA partie 1 🇺🇸

3 avril 2024 – 15 avril 2024

Aujourd’hui c’est le grand jour : le passage de frontière vers les USA. Nous l’avons préparé, répété, rêvé … Nous avons fait la demande de notre formulaire d’entrée en ligne, nous avons nos ESTA (exemptions de visa pour des séjours de maximum 3 mois) malgré un séjour à Cuba en 2017… Il reste toujours un contentieux entre ces 2 pays : Cuba est dans la liste des pays en zone rouge au même titre que des pays identifiés à fort risque terroriste comme l’Afghanistan, l’Iran, le Soudan … Nous allons finalement vivre un des passages de frontières les plus simples et bienveillants depuis le début de nos aventures sur le continent Américain (Le Salvador conservant tout de même la palme de la frontière la plus aisée à passer) : les douaniers sont souriants, aidants et en dehors d’une erreur de manipulation qui nous obligera à repasser au guichet et d’un Aloe vera acheté au Mexique qui y restera …. tout se déroule de façon très fluide … USA nous voila, enfin ! Après quasiment 4 ans de retard par rapport à notre premier projet !

Notre première destination va être le Parc National de Big Bend au Texas et autant vous dire que cela va être un coup de coeur ! Tout d’abord nous allons nous poser pendant 3 nuits dans un endroit hors du temps, perdu au mileu du désert, à la décoration très locale … Les gérants Sally et Peter sont adorables. Peter va même partager son mot de passe top secret de son antenne Starlink (réseau internet par satellite très répandu chez les nomades) afin que Caroline puisse travailler sereinement. Ensuite, la zone est un terrain de jeu pour les nomades de tout horizon : très peu de constructions sur ces terres arides mais des camping-cars, des caravanes, des vans, des tiny-houses, des tentes, des tipis disséminés partout ! C’est le royaume de la vanlife ici et nous nous sentons totalement dans notre élément dans cette atmosphère détendue, paisible où chacun vit à son rythme dans un endroit aux accents de bout du monde …Endroit qui, pour la petite histoire, bénéficie d’un des plus beaux ciels étoilés du monde. Bon, il est vrai que nos Bauges nous gâtent aussi de ce côté-là et nous avons aussi de très beaux ciels au Costa Rica … Néanmoins, ce spectacle de la voie lactée, sans aucune pollution lumineuse à des miles est absolument exceptionnel. Avant de découvrir le parc national, nous allons faire un détour par Terlingua, ville quasi fantôme qui, après avoir eu son heure de gloire au moment de l’exploitation du mercure notamment, renaît aujourd’hui sous l’impulsion du tourisme et l’attraction du Parc voisin, très peu connu il y a encore quelques années mais dont la fréquentation explose.