Fin de la péninsule du Yucatan, Tabasco et Veracruz

Fin de la péninsule du Yucatan, Tabasco et Veracruz

Du 07 août 2021 – 22 août 2021 –

La prochaine grande étape dans cette belle péninsule du Yucatan est la ville de Campêche. Nous en attendons beaucoup de part les retours très enthousiastes des voyageurs qui y sont passés et nous ne serons pas déçus ! C’est une ville fortifiée, très colorée (encore nous direz-vous), à taille humaine qui a en plus l’avantage d’être en bord de mer et donc de bénéficier d’un long et beau malecon. Nous allons rester 2 jours dans cette ville classée au Patrimoine culturel de l’Humanité par l’Unesco, à déambuler dans les ruelles, visiter ses églises, arpenter certains de ses musées…

Le centre culturel El Palacio va nous enchanter. Covid oblige, le simulateur de bateau est fermé au grand dam de Jules mais ses 4 salles thématiques retracent très bien l’histoire de la ville et notamment la forte présence de la piraterie au moment des premiers gros échanges commerciaux entre le Mexique et l’Europe.

La casa n°6 qui reproduit une maison coloniale typique au 19ème siècle nous rappelle Cuba et surtout Trinidad.
La nuit tombée sur Campeche nous offrira également de beaux points de vue.

Nous avons à nouveau décidé de séjourner à l’hôtel pour les mêmes raisons que celles citées auparavant mais aussi parce que Jules nous a fait une petite frayeur la veille : grosse montée de fièvre très rapide le soir que nous avons eu du mal à faire tomber. Le lendemain le coup de chaleur était passé mais nous nous sommes dit qu’il apprécierait un peu de confort et aussi de pouvoir se baigner dans la charmante piscine de l’hôtel ! Le Mexique nous offre la possibilité de trouver des hébergements vraiment très bien pour moins de 25€ pour nous 3 : autant ne pas se priver ! 

Nous quittons Campêche après avoir passé la matinée dans un grand parc aquatique, gratuit : Jules s’est à nouveau bien éclaté et semble complètement remis de son coup de chaud !

Nous suivons le littoral du Golfe du Mexique et ses plateformes pétrolières avec un petit arrêt à Ciudad del Carmen avant de redescendre vers Villahermosa dans l’état de Tabasco où nous allons découvrir un très beau « parc-musée » : le Parque Museo La Venta. Ce musée en pleine nature, bordé par le Lac des Illusions se compose d’une zone archéologique agrémentée de sculptures, autels et fresques datant de l’époque des Olmèques et d’une partie zoologique dans laquelle nous pouvons admirer de nombreuses espèces sauvages locales, des crocodiles aux toucans, en passant par les singes araignées, les jaguars et de nombreux serpents. Les olmèques sont un ancien peuple préhispanique, probablement l’une des plus anciennes civilisations d’Amérique centrale. Elle a laissé quelques vestiges archéologiques dans une ville, La Venta, dont certains sont donc exposés dans ce musée. Cette visite va se révéler très instructive et particulièrement agréable car nous déambulerons un peu abrités de la chaleur par la jungle environnante.

Le musée à ciel ouvert de La Venta

Après la visite éducative, la visite gourmande … Superbe découverte de la plantation de cacao Cacep qui travaille avec quelques grands noms internationaux dont … Sève ! Les Lyonnais apprécieront …Outre le parc riche de très nombreuses espèces (caféiers, orchidées, canneliers, bananiers), la visite est très pédagogique et bien sûr, la boutique particulièrement tentante … 😉 

Après quelques bivouacs en bord de mer, nous changeons d’environnement pour découvrir le charmant village de Catemaco et son très beau lac. Il parait que nous sommes en Suisse mexicaine … ! Michel et Jules vont s’essayer à la pêche et cet arrêt sera aussi l’occasion de découvrir une très belle cascade, celle d’Eyipantla, haute de près de 50 mètres. Le temps est un peu plus respirable (et nettement plus humide) et c’est agréable. Nous allons aussi faire une étape plaisir dans un camping un peu spécial … en bord de lac mais en pleine jungle, La Jungla est un lieu paisible, brut et authentique comme on les aime. Certes rustique, les piscines et toboggans ne répondent certainement aux normes de sécurité françaises et la douche ne se prend qu’à l’eau froide mais nous nous sentons bien dans cet univers simple et accueillant : ce sera certainement l’une des meilleures piscines de Jules avec son grand toboggan et ces lianes à la tarzan. Même Fauve va se faire des amis à la Jungla !

Nous changeons ensuite d’état pour passer dans le Veracruz. C’est un état beaucoup plus vallonné qui dispose d’un littoral sur le Golfe du Mexique mais aussi de belles montagnes et notamment le Pico d’Orizaba, volcan éteint qui est le point culminant du Mexique à plus de 5600 mètres d’altitude.

Notre première découverte dans cet état sera la charmante ville de Tlacotalpan qui va nous enchanter avec ses bâtiments coloniaux colorés, bordée par le fleuve Papaloapan. Ce village est classé au Patrimoine culturel de l’humanité de l’Unesco et il vaut vraiment le détour !

Veracruz nous marquera moins, sans doute en partie car nous découvrons la ville sur un weekend et c’est une ville qui perd son animation le dimanche. Elle vibre, danse et chante cependant le samedi soir et ça, c’est très agréable. Le littoral est aussi un peu moins « Ouah » que du côté mer des Caraïbes notamment à cause de son sable très foncé mais l’eau reste très claire et à température parfaite …

La Antigua, village aujourd’hui un peu oublié mais qui est considérée comme la première ville espagnole du Mexique va davantage nous marquer. La visite de la maison d’Hernan Cortès est chargée d’histoire et nous allons tomber sous le charme du ceiba, majestueux arbre au centre du village qui aurait permis à Hernan Cortès d’y amarrer ses bateaux en 1519 … Il en a vu passer des choses depuis …Pour la petite histoire, Hernan Cortès est un conquistador espagnol qui va avoir l’intelligence d’utiliser les rancœurs entre les différents peuples locaux pour s’imposer sur le territoire mexicain. Il va ainsi bénéficier de l’aide des Totonaques notamment qui souhaitaient se libérer du joug des Aztèques et décidèrent de s’allier avec ces nouveaux arrivants pour ce faire.

Nous apprenons qu’un ouragan se rapproche des côtes. C’est un ouragan qui a déjà touché la côte caraïbéenne il y a quelques jours (et notamment Tulum : notre très gentil hôte Adone a même dû faire face à la chute d’un arbre sur une de ses cabanas) mais qui a repris de la force en mer et se dirige cette fois-ci vers le Veracruz. Tout en suivant les informations météorologiques de près, nous allons avoir un nouveau coup de cœur pour le village de Coatepec, cité du café. Déjà, c’est une très jolie ville avec ses bâtiments coloniaux, ses balcons en fer forgé et ses azulejos mais nous allons aussi y faire de jolies rencontres. Nous sommes invités par Alex à entrer dans son café magnifiquement décoré et normalement fermé à cette heure (Un café para sus muertos) et il va passer près d’une heure à nous expliquer et nous montrer le processus de torréfaction. Superbe rencontre et très bon café ce qui fait du bien pour les amateurs que nous sommes qui avons un peu de mal avec le « café americano » … Juste avant de le quitter, il nous dévoile un trésor caché sous son comptoir … un plateau de fromages de chèvre exquis … Maya nous emmènera quelques kilomètres plus loin, rendre visite à son ami Nacho, producteur passionnant et passionné qui va nous faire découvrir des mélanges inédits. Nous ferons peu de kilomètres ce jour-là mais ce sera une journée enchantée. Même sur notre bivouac au milieu des champs de canne à sucre et de citronniers nous allons recevoir la visite de locaux adorables, curieux et désireux de nous faire partager leurs « bons plans ».

Après un dernier bivouac en bord de rivière, nous décidons de nous abriter le temps du passage de la tempête Grace qui semble s’amuser à dévier de son itinéraire et à diminuer/augmenter son intensité en permanence. Initialement, nous avions choisi la ville d’Orizaba comme point de chute mais il semblerait que cette dernière ne nous soit pas favorable pour l’instant : 3 contrôles policiers en 15 minutes alors que nous n’avons jamais été contrôlés en presque 2 mois de voyage, un petit papy un peu opportuniste qui tente de nous soutirer quelques centaines de pesos pour une éventuelle possible petite marque d’impact sur sa voiture qu’il veut à tout prix nous attribuer, pour finir avec une location Booking qui … n’existe finalement pas ! Nous nous retrancherons sur Cordoba, visitée le matin même et aurons beaucoup de chance car Grace va passer un peu au-dessus de chez nous, ne nous apportant qu’un peu de pluie alors que le bilan humain et matériel sera nettement plus lourd à seulement quelques kilomètres de là. Cordoba est une ville importante au Mexique puisque c’est là que s’est jouée une bataille importante pour l’indépendance du pays et là qu’ont été signés, en 1821, les accords actant cette indépendance. Une magnifique fresque située au premier étage du palais municipal retrace l’histoire forte de cette cité avec la lutte des populations indigènes locales et l’obtention de l’indépendance. 

Pendant notre séjour à Cordoba, nous allons apprendre que les Etats-Unis ont décidé de prolonger d’un mois la fermeture des frontières terrestres avec le Canada et le Mexique. Nous allons donc changer nos plans (une fois de plus) et repartons vers le Sud, à la découverte des autres pays d’Amérique Centrale.

3 réactions au sujet de « Fin de la péninsule du Yucatan, Tabasco et Veracruz »

  1. Merci pour nous permettre de voyager avec vous, merci pour ces commentaires historiques, merci pour nous dépayser, c’est génial !! Merci encore, bonne continuation et bisous à vous trois. 😘 👋 😘

  2. Merci à vous pour ce très beau reportage 👏des photos magnifiques et cela donne vraiment envie de partir visiter ce pays.
    Vous devez en avoir plein les yeux les couleurs sont vives et très bien entretenues.
    Bonne continuation vers de nouvelles contrées bisous à vous 😘😘

  3. Merci pour ces derniers commentaires et magnifiques photos de votre périple mexicain. Vous allez certainement garder un excellent souvenir. Bonne route pour votre nouvelle découverte. Bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap